Archive

Articles taggués ‘transports’

Interdiction des véhicules polluants

31/05/2011 un commentaire
Interdiction des véhicules polluantsNE PLUS RESTER LES BRAS CROISÉS

Le fait n’est pas nouveau : notre ville est asphyxiée et engorgée par les voitures. Aix est désormais une des villes les plus polluées de France et d’Europe. Nous, élus de « Tous Ensemble Pour Aix », sommes inquiets de voir cette situation se dégrader, de mois en mois, sans réaction forte. Pour nous, il est urgent de d’agir !

POUR UN NOUVEAU PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS

La facilitation des déplacements et la préservation de l’environnement passent, tout d’abord, par la mise en place d’un nouveau Plan de Déplacements Urbains (PDU). Le précédent a été annulé en 2008 par le Tribunal Administratif (annulation confirmée en appel), pour absence de vision globale de la structuration urbaine liée aux transports !

La Communauté du Pays d’Aix s’apprête, à peine, à relancer l’élaboration de son PDU. Elle vient de mandater un bureau d’études marseillais, pour plancher de nouveau sur ce document stratégique qui fait cruellement défaut. Nous déplorons qu’il ait fallu pour cela attendre 3 ans. Il eut mieux valu se remettre immédiatement au travail plutôt que de faire, comme trop souvent, traîner d’inutiles et coûteuses procédures judiciaires. Nous demandons aujourd’hui d’urgence un nouveau plan ambitieux, cohérent et précis.

POUR UNE MESURE DE L’IMPACT SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL

La création des « Zones d’Actions Prioritaires pour l’Air » (ZAPA), dans le cadre de la loi « Grenelle II », annoncée le 6 avril dernier par la Ministre de l’Ecologie et des Transports, va dans le bon sens. La mise en place de ces zones, d’ici 2012 dans 8 grands centres urbains, dont Aix, impliquera la limitation de l’accès aux centres-villes des véhicules les plus polluants, afin de réduire la pollution des transports en ville. Ces zones entraîneront de fait une nouvelle dynamique des centres-villes et l’émergence de nouveaux services, tels que des plate-formes d’éco-logistique pour la livraison de marchandises en ville. Enfin, cela incitera
les automobilistes à privilégier les transports en commun et les véhicules moins émetteurs de
CO2.

Nous demandons que cette expérimentation soit accompagnée d’une étude d’impact environnementale et sociale pour décider, à l’avenir, de son maintien ou de son extension future.

POUR UNE GRATUITÉ DES TRANSPORTS EN COMMUN

L’interdiction de véhicules polluants en ville, frappant d’abord les véhicules les plus anciens, touchera fatalement les automobilistes les moins nantis, les classes moyennes et populaires qui ne cessent de voir leur pouvoir d’achat baisser, malgré les belles promesses présidentielles et gouvernementales.

Nous demandons que cette interdiction soit compensée par l’instauration d’une gratuité des transports en commun sur le territoire communal pour ces publics. Nous y voyons l’opportunité de combiner efficacement impératifs économiques, sociaux et environnementaux et de favoriser de nouvelles habitudes de déplacements.

UN PREMIER PAS VERS UNE POLITIQUE PLUS AMBITIEUSE

L’interdiction des véhicules polluants à Aix ne peut être, pour nous, qu’un pas vers des mesures plus ambitieuses et générales à savoir :
- la piétonisation de la ville dont l’actuel maire parle depuis plus de 10 ans, sans avoir étendu la zone piétonne du centre-ville à la moindre rue.
- L’extension progressive de la gratuité des transports en commun.
- La relance d’un plan vélo après l’échec patent du dispositif « Decaux » négocié dans d’invraisemblables conditions.

Les V’Hellos, c’est vraiment fini !

31/05/2011 Aucun commentaire
vhelloLe Conseil Municipal du 11 avril a acté la fin au dispositif des vélos en libre-service, véritable fiasco. Elle sera effective le 31 mai.

Nous ne pouvons que nous en réjouir puisque depuis très longtemps, nous faisions entendre notre voix pour dire que cette initiative n’était pas adaptée à notre ville : mauvaise disposition des stations… En plus, à Lyon, ce système rapporte de l’argent alors que cela en coûte à Aix.

Pour la petite histoire, en février 2010, dans son rapport consacré à la gestion d’Aix, la Chambre Régionale des Comptes (CRC) ne faisait pas dans la dentelle. Confirmant le coût de 2925€ par vélo et par an, l’étude mettait en cause « une mise en concurrence limitée ayant abouti à une absence de négociation du prix des vélos ». Et pour cause: le rapport soulignait que « l’estimation du coût total des prestations est passée à 817 000 €, soit une augmentation de 70,2% par rapport à la première estimation » faite par la Ville !

Lire les articles dans la Provence des 25 mai et 26 mai 2011

Véritable fiasco, les v’hello pourraient voir leur fin décidée lors du prochain conseil municipal

24/03/2011 Aucun commentaire
vhelloDéjà en février 2010, dans son rapport consacré à la gestion d’Aix, la Chambre Régionale des Comptes (CRC) ne faisait pas dans la dentelle. Confirmant le coût de 2925€ par vélo et par an, l’étude mettait en cause « une mise en concurrence limitée ayant abouti à une absence de négociation du prix des vélos ». Et pour cause: le rapport soulignait que « l’estimation du coût total des prestations est passée à 817 000 €, soit une augmentation de 70,2% par rapport à la première estimation » faite par la Ville ! Ce qui n’a pourtant pas poussé la municipalité à déclarer l’appel d’offres infructueux, comme elle aurait pu le faire, ni empêché Decaux, seul en lice, de remporter le marché.

Le prochain conseil municipal du 11 avril pourrait décider de la fin de ce fiasco.

Lire l’article dans la Provence du 3 février 2010 pour le détail du rapport de la CRC

Lire l’article dans la Provence du 24 mars 2011

Marche silencieuse en mémoire du petit Ryan

21/01/2011 6 commentaires

RyanHier, le petit Ryan a été renversé par une voiture qui l’a tué sur le coup, sur le boulevard du Clos Gabriel au Jas de Bouffan.

Face à ce drame, les habitants du Jas de Bouffan organisent une marche silencieuse en sa mémoire le mardi 25 janvier à 8h30, sur la place du marché du Jas.

Venez nombreux soutenir la famille et montrer qu’au-delà de notre profonde tristesse, nous sommes choqués et scandalisés par cette tragédie qui aurait pu être évitée.

Un manque de considération des habitants de Saint-Eutrope

05/01/2011 Aucun commentaire

Décidément, l’année 2011 réserve bien des surprises aux Aixoises et aux Aixois, et pas que des bonnes !

Après le logement social, c’est au tour du transport de faire l’objet d’un bon sens que seuls les élus de la majorité peuvent comprendre !Construire un nouveau parc-relais route des Alpes était certes nécessaire pour combattre le trop plein de voitures et la pollution mais pourquoi détruire ce qui existait déjà, à savoir un abri bus qui permettait à la population de Saint-Eutrope d’y accéder facilement et en toute sécurité ? L’arrêt supprimé était une nécessité absolue pour les habitants du quartier, et plus précisément pour les plus âgés et les jeunes mamans avec leurs poussettes.

transportsUne fois de plus, la mairie a démontré son incapacité à mettre en place un objectif (amélioration de l’environnement), tout en réfléchissant aux dommages collatéraux qu’elle pourrait causer dans le quartier, tels que l’augmentation de la dangerosité réelle et constante du trajet rallongé, le manque à gagner pour les commerces adjacents, l’isolement des plus vulnérables ou encore la pénibilité accrue pour les ménagères revenant chargées de leurs courses.
 
Là encore un constat désolant de manque de considération et de concertation avec les Aixoises et les Aixois. Nous nous ferons bien sûr écho des vraies problématiques rencontrées par les habitants dans leur vie de tous les jours. Il ne suffit pas de se contenter de dénoncer les grands dossiers lors des conseils municipaux mais aussi de se préoccuper du sort et des conditions de vie de chacun au sein de la cité. C’est par le respect et la solidarité que nous pourrons construire une ville où il fait bon vivre !

Lire l’article dans la Provence du 4  janvier 2011

L’Union Pour Aix a organisé un débat sur la gare routière

17/06/2010 Aucun commentaire

gare routièreExtrait :

« Gérard Zabini, à la fois membre de l’Union Pour Aix et administration de la Fédération des CIQ, a été nettement critique : « Les inquiétudes environnementales, nourries autour du premier projet municipal deviennent des certitudes. Va-t-on marcher à pied sans voiture, selon les intempéries, en traînant sa valise sur plusieurs centaines de mètres? Une sortie de voiture, avenue Lapierre, va tout boucher. »

Lire l’article dans la Provence du 17 juin 2010

Une gare multimodale et multiservice très contestée

11/06/2010 Aucun commentaire

Le projet de gare routière proposé par la municipalité ne fait pas l’unanimité, que ce soit auprès des CIQ ou des riverains.

Lire l’article dans la Marseillaise du 11 juin 2010

Gare routière : les CIQ dévoilent un projet alternatif

11/06/2010 Aucun commentaire

gare routière

A l’initiative de l’Union Pour Aix, les CIQ, représentés par Gérard Zabini, sont venus dévoiler leur projet alternatif de gare routière le 9 juin dernier.

J’ai assisté à cette réunion très instructive, en compagnie de François-Xavier de Peretti, Agnès Amiach et Jacques Agopian. Après examen des différents éléments, une remise à plat et une réelle concertation par la municipalité semblent nécessaires.

Lire l’article dans la Marseillaise du 11 juin 2010

Régionales : le MoDem démarre sa campagne

23/02/2010 Aucun commentaire

Voir la vidéo de la « marche orange » sur le site de France 3 (avancer le curseur à 9 min 51)

Le Mouvement démocrate a lancé officiellement sa campagne depuis Arles aujourd’hui, la ville de Catherine Levraud, candidate tête de liste en région pour le MoDem. En présence de quelques-uns des colistiers qui portent les couleurs du mouvement dans les départements, Catherine Levraud a affirmé que « le MoDem apporte du sang neuf dans la campagne » et a réitéré son « refus des clivages entre la droite et la gauche« .

Les militants du MoDem ont ensuite entamé une marche symbolique en direction de la gare d’Arles pour rappeler leurs ambitions en matière de transports régionaux. Dénonçant le manque de « fiabilité » de ces transports, la candidate estime que « la Région doit être plus dure avec la SNCF » qui selon elle « ne respecte pas ses engagements« . « Il ne faut pas se contenter de gémir mais aussi d’agir » a insisté Catherine Levraud. « On doit obliger la SNCF à payer des pénalités« .

Article publié dans la Provence du 22 février 2010

Catherine Levraud: « Sur la question des transports, il y a énormément de choses à faire »

16/02/2010 Aucun commentaire