Archive

Articles taggués ‘tous ensemble pour aix’

La question orale qui a mis le feu aux poudres lors du Conseil Municipal du 29 mai

30/05/2012 Aucun commentaire
conférence de presse déc 2009« Madame la Députée Maire,

Au soir du 6 mai, vous vous êtes exprimée pour commenter le résultat de l’élection présidentielle. Vous avez notamment déclaré « Même si M. Hollande est proclamé Président de la République, je ne pense pas qu’il soit légitime parce qu’il y arrive après un combat anti-démocratique comme on ne l’a jamais vu dans ce pays (…) Par voie de conséquence, je ne me sens pas liée par ce Président de la République que j’estime illégitime. ». Vous avez, par ailleurs, lourdement dénigré le physique du nouveau Président de la République, et indiqué que la République serait, nous vous citons, « en danger ».

D’autre part, évoquant vos adversaires politiques et donc l’opposition municipale, vous avez parlé de « zoulous », ce qui semblait être pour vous une grave insulte.

Ces propos sont extrêmement graves et fortement choquants. Venant d’une élue qui porte les importantes responsabilités, locales et nationales, qui sont les vôtres et qui, comme tout élu de la République, a un devoir d’exemplarité permanent, ils sont doublement outrageants et outranciers.
Quel contraste avec l’attitude de l’ancien Président de la République qui s’est affiché, dans un salutaire esprit de concorde, aux côtés de son successeur pour commémorer la victoire contre la barbarie nazie.

Le Président François Hollande a été élu démocratiquement. Il est le président de toutes les Françaises et de tous les Français ! Sa légitimité, acquise dans les urnes et validée par le Conseil Constitutionnel, ne saurait être remise en cause par quiconque. Si, comme tout citoyen vous avez parfaitement le droit d’avoir vos opinions politiques, vous ne pouvez pas vous arroger celui de vous mettre au dessus des lois ni bafouer le respect républicain que vous devez à vos adversaires politiques.

Beaucoup d’Aixoises, d’Aixois ont été indignés par ces propos que nous condamnons fermement au nom de la dignité de la République. Le débat doit se situer à un autre niveau. Vous devez revenir sur ces propos indignes qui déshonorent Aix-en-Provence et en avilissent l’image.

Au nom de notre cité, de la dignité et de l’honneur des élus que nous sommes, nous vous demandons des excuses pour avoir méprisé la République, ses élus, remis en cause le chef de l’État et porté gravement atteinte à l’image et à l’honneur de notre ville.

Enfin, nous vous demandons de mettre au vote la motion suivante :
Les élus Aixois prennent acte de l’élection de François Hollande et se félicitent que l’alternance soit intervenue dans un cadre apaisé et au terme d’une campagne sans irrégularité . Ils souhaitent, comme Nicolas Sarkozy, au nom de la République, de la France et de l’Europe la réussite de la nouvelle équipe.

Soucieux de pérenniser cet esprit républicain ils s’opposent aux valeurs de Marine Le Pen et dénoncent tout rapprochement avec l’extrême droite.

Tous Ensemble Pour Aix
Groupes d’opposition Municipale »

Aix : Entre honte et dérision !

11/05/2012 Aucun commentaire
Aix : Entre honte et dérision !
Jacques Agopian, Lucien Ambroggiani, Agnès Amiach, Chantal Davenne, Brigitte Devesa, Michèle Einaudi, André Guinde, Fleur Skrivan, Alexandre Medvedowsky, François-Xavier de Peretti, élus municipaux aixois du groupe « Tous Ensemble Pour Aix » affichons notre consternation à la suite de l’interview accordée aux journalistes de Citylocalnews, par Madame Joissains, député et maire d’Aix-en-Provence, au soir du second de l’élection
présidentielle.

Mme Joissains n’en est, certes, pas à son coup d’essai en matière de propos choquants ou inintelligents. Bien que coutumière des « sorties de route », elle vient de franchir un nouveau cap dans l’outrance et l’absurdité, en refusant d’admettre la légitimité du nouveau Président de la République. Nous reconnaissons dans ce déni de la réalité électorale une incapacité, que nous avons souvent dénoncée, à admettre les principes les plus élémentaires de la démocratie qui régissent la vie de nos institutions.

Ce déni de la loi électorale ne dépasserait pas le stade de propos de comptoir, si Mme Joissains n’occupait pas les fonctions électives qui sont les siennes. Ces vociférations qui s’en prennent même au physique du Président élu, resteraient risibles si elles ne déshonoraient pas les charges qui sont les siennes dans la République et le minimum d’éthique qu’elles exigent. Aussi, l’appelons-nous à se ressaisir et à revenir sur des déclarations certainement aidées par l’âpreté et la confusion de la défaite.

Nous lui rappelons, à elle qui conteste la légitimité du Président de la République, qu’elle serait parfaitement inspirée de ne pas s’aventurer sur ce terrain. Car, élue maire, contre nous, en 2009 avec 81 voix d’avance sur 90 000 inscrits, sa légitimité repose aujourd’hui sur 0, 01% du corps électoral aixois. Voix, qui plus est,conservées à l’arraché devant la juridiction administrative d’appel pour une question de procédure, alors que de très nombreuses signatures discordantes avaient été décomptées par le Tribunal administratif de Marseille sur les listes d’émargements de la commune.

Nous lui rappelons aussi, à elle qui assure que le Président sortant à fait l’objet d’une campagne de « salissure », que l’élection municipale aixoise de 2008 annulée à la suite d’un tract ordurier sur ses adversaires, avaient été émaillée d’attaques de son fait portant sur le physique et la vie privée de ses compétiteurs.

Autant de faits qui devraient encourager Mme Joissains à un peu plus de discrétion à défaut d’être une élue à la hauteur de ses fonctions.

Le Lubéron aux portes de la CPA?

20/01/2012 Aucun commentaire

Le groupe d’opposition « Tous ensemble pour Aix », par la voix de son Président Alexandre Medvedowsky, entend réaffirmer son opposition à la loi du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales ; et demande – plus que jamais – son abrogation.

aix_01Le résultat historique pour la gauche lors des récentes élections sénatoriales, avec l’accession à la présidence de la Chambre Haute du socialiste Jean-Pierre Bel, ne laisse aucun doute sur une remise en cause de ce texte très majoritairement décrié par les élus locaux, tous bords politiques confondus.

Une réforme territoriale est néanmoins indispensable, mais elle ne peut se faire contre les territoires et les élus locaux.

La loi du 16 décembre 2010, entre autres dispositions, prévoit une rationalisation du paysage intercommunal et un renforcement de la coopération inter-territoriale. Si l’on peut être d’accord sur l’objectif, ce sont les modalités même de mise en œuvre qui nous interrogent.

C’est le cas, par exemple, des pôles métropolitains institués par la loi et visant à formaliser un cadre pour les coopérations entre établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), en vue d’actions d’intérêt métropolitain en matière de développement économique, de promotion de l’innovation, de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la culture, d’aménagement de l’espace et de développement des infrastructures et des services de transport.

Le 12 septembre dernier, les présidents des neuf intercommunalités des Bouches-du-Rhône ont adopté une déclaration commune affirmant leur volonté de créer un pôle métropolitain, dans le respect des principes de libre administration et d’auto-détermination des communes et de leurs groupements.

« Tous ensemble pour Aix » est favorable à toute démarche visant à renforcer les coopérations entre territoires, qui ont, dans certains domaines comme celui des transports par exemple, fait cruellement défaut au cours des quatre dernières décennies…causant ainsi de multiples dégâts collatéraux (en termes de mobilité, d’attractivité du territoire, d’accès à l’emploi, au logement…).

Si la démarche des présidents d’intercommunalités va dans le bon sens, elle reste néanmoins très évasive sur ce que sera précisément ce Pôle métropolitain, en termes de structure, de projets et d’actions concrètes.

Le groupe TEPA ne voudrait pas que le Pôle métropolitain ne soit, en réalité, qu’une couche supplémentaire, au déjà très copieux « millefeuilles » territorial.

Il s’interroge aussi sur la légitimité démocratique de ce nouvel outil de coopération, qui sous la forme d’un syndicat mixte aura néanmoins un périmètre d’intervention très large.
Au delà de ces principes, le groupe Tous Ensemble pour Aix s’interroge sur le périmètre de la coopération intercommunale en Pays d’Aix. Dans le cadre de la loi du 16 décembre et de son objectif de rationalisation du paysage intercommunal, les préfets ont soumis aux élus, réunis en Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI), un Schéma Départemental de la Coopération Intercommunale (SDCI) faisant un certain nombre de préconisations.

Le Préfet de Vaucluse a ainsi prescrit l’intégration de 14 communes (Ansouis, Beaumont de Pertuis, Cabrières d’Aigues, Grambois, La Bastide des Jourdans, la Bastidonne, la Motte d’Aigues, la Tour d’Aigues, Mirabeau, Peypin d’Aigues, St Martin de la Brasque, Sannes, Villelaure et Vitrolles-en-Luberon) du Pays d’Aigues à la Communauté d’agglomération du Pays d’Aix (CPA), à laquelle appartient déjà la ville-centre du secteur, Pertuis.

A partir du moment où la ville de Pertuis reste dans la CPA, et c’est ce que nous souhaitons, la question du rattachement des communes de son arrière-pays se pose avec acuité. Et les 14 communes en question font en effet partie du bassin de vie naturel de Pertuis qui lui même est partie intégrante du bassin de vie aixois. C’est une réalité dont il faut tenir compte.

Comme l’indique le Préfet dans son schéma : « La ville-centre a vocation à être partie prenante des projets de développement et de l’organisation de l’espace qui l’entoure. A l’inverse, le territoire du Sud Luberon ne peut organiser son développement en l’absence des moyens liés à la grande ville ».

Il y a donc un réel besoin de rétablir cohérence et solidarité en direction des communes du Sud Luberon. Il y a une logique à ce que la solidarité s’exerce entre les deux rives de la Durance.

Considérant ce débat important pour le développement futur de notre territoire, en cohérence avec la notion de bassin de vie et de solidarité inhérente, le groupe « Tous ensemble pour Aix », se déclare favorable à l’intégration des 14 communes du Pays d’Aigues au sein de la CPA si celles ci le souhaitent.

Lire les articles dans la Provence des 18 et 20 janvier 2012

Des élus TEPA aux voeux des quartiers Nord

13/01/2012 Aucun commentaire
voeux platanes 2012 3Nous étions plusieurs du groupe « Tous Ensemble Pour Aix », dont Jacques Agopian, Chantal Davenne et moi-même à participer aux voeux des quartiers Nord organisés par le Club 3 et le Comité des fêtes des Platanes.

Lire l’article dans la Provence du 13 janvier 2012

Devenez fan de la page « Tous Ensemble Pour Aix »

13/01/2012 Aucun commentaire

logo TEPA« Tous Ensemble Pour Aix » dispose désormais de sa page fan sur Facebook.

Vous y retrouverez notre revue de presse, ainsi que nos événements…

Nous vous remercions d’en devenir fan et de la faire connaître autour de vous.

Des fermetures de classes de maternelles envisagées

31/05/2011 un commentaire
crèche 2Extrait :

« La rentrée scolaire a été évoquée lors du conseil municipal par le biais d’une question de l’opposition, relayée par Hervé Guerrera, élu du groupe « Tous Ensemble Pour Aix ». Il s’est fait le porte-parole des parents d’élèves particulièrement inquiets des premières annonces de l’Inspection académique : les maternelles de Cuques, Ferry et Sallier seraient globalisées pour s’organiser avec, pour variable d’ajustement, Cuques. M. Guerrera a rappelé la lourde tendance nationale de ne plus accueillir les enfants âgés de moins de trois ans à la maternelle. »

Nous plaçons l’écologie et le développement durable au coeur de tous les enjeux

01/04/2011 Aucun commentaire
aix_01Pour la semaine du développement durable, la CPA propose des ateliers d’apprentissage pour s’initier à la pratique dun compostage et mieux la maîtriser.

C’est l’occasion pour nous de réitérer notre engagement dans ce domaine. Depuis longtemps, nous mettons l’écologie et le développement durable au coeur de tous les enjeux. Nous les avions inscrits comme des axes essentiels de notre projet et nous continuons à les défendre lors des conseils municipaux et communautaires…

Retrouvez la vision de l’écologie et du développement durable du groupe « Tous Ensemble Pour Aix » dans le reportage diffusé sur TV7 Provence.

Lire l’article sur les ateliers de compostage dans la Marseillaise du 1er avril 2011.

Une rentrée studieuse

25/08/2010 Aucun commentaire

Après quelques jours de repos bien mérités, la rentrée professionnelle est déjà faite pour moi depuis quelques temps,  je vais maintenant entamer ma rentrée politique Bien qu’étant en vacances, je suis restée attentive à tout ce qui s’est passé depuis la décision du Conseil d’Etat et j’ai suivi de près l’actualité locale et nationale.

Au niveau local, la rentrée sera studieuse avec la préparation des conseils municipaux et communautaires, la participation aux nombreuses manifestations (salon des sports, assogora…).

Mise en page 1Au niveau national, on démarre avec l’Université d’été du Modem du 24 au 26 septembre 2010 à la Presqu’île de Giens (Var), auquelle je participerai en ma qualité de militante et d’élue. N’hésitez pas à vous joindre à ce grand rendez-vous annuel ! Inscriptions sur le site du Modem.