Archive

Articles taggués ‘roms’

Les Roms, cibles des attaques de la Majorité !

28/06/2011 Aucun commentaire
romsAprès les expulsions que nous avions connues en août 2010 et auxquelles nous nous étions farouchement opposés, revoici que cette communauté est prise pour cible par la Majorité lors du conseil municipal du 20 juin !

Le groupe « TOUS ENSEMBLE POUR AIX » tient à réaffirmer son opposition à ce traitement discriminatoire.

Tout d’abord, nous tenons à rappeler que les Roms sont des citoyens de l’Union Européenne et bénéficient donc à ce titre du droit à la libre circulation dans l’espace Schengen.

Par ailleurs, nous tenons à dénoncer l’actuel discours officiel tendant à livrer à la vindicte populaire les populations étrangères, dans ce cas les Roms, et à en faire les bouc-émissaires de la crise que traverse actuellement notre pays.

Lire l’article dans la Provence du 28 juin 2011

La circulaire « anti-Roms » a officiellement été enterrée par le Conseil d’Etat

08/04/2011 Aucun commentaire

caravaneNous ne pouvons que nous féliciter de la décision du Conseil d’Etat d’annuler la circulaire du 5 août 2010, dans laquelle le Ministère de l’Immigration avait demandé aux Préfets de démanteler les camps illicites, et en priorité ceux des Roms.

Nous nous étions opposés très fortement à ces expulsions et nous continuerons à dénoncer tout discours visant à livrer certaines populations à la vindicte populaire. La situation des Roms ayant peu ou pas évolué depuis, nous réitérons notre demande au premier magistrat de la Ville d’Aix-en-Provence et aux services de l’Etat de mettre en oeuvre les mesures nécessaires à leur intégration.

Lire l’article dans Métro du 8 avril 2011

Le Parlement Européen adopte une stratégie européenne pour l’intégration des Roms

17/03/2011 Aucun commentaire

Le Parlement européen, réuni le 9 mars dernier en session plénière à Strasbourg, a adopté à une très large majorité le rapport de L. Jaroka sur la stratégie européenne pour l’intégration des Roms. Un signe politique de plus qui confirme que l’Union Européenne a conscience de sa responsabilité à l’égard de cette minorité ethnique, la plus importante d’Europe et la plus persécutée.

logo_uePrévention de l’extrème marginalisation

Le rapport met l’accent sur des domaines prioritaires qui devront figurer dans la stratégie comme la lutte pour le respect des droits fondamentaux des Roms. La stratégie doit aussi absolument comporter un volet préventif en mettant l’accent sur l’éducation, la clé d’une intégration réussie ; il s’agit de prévenir l’extrême marginalisation et d’empêcher la reproduction des inégalités qui ne cessent de se creuser. Enfin la stratégie doit innover sur l’accès effectif au marché du travail comme sur l’accès à un logement abordable et salubre pour des personnes qui sont, malgré les idées reçues, à 90% sédentaires. Au delà des effets d’annonce de l’été dernier en France (expulsions surmédiatisées), l’Union européenne et les Etats membres ont la responsabilité de s’attaquer frontalement à la ségrégation territoriale indigne que subissent les Roms.

L’enjeu actuel, rappelé dans le rapport, est l’absorption complète des fonds européens et leur utilisation aux bénéfices des populations Roms. En effet, les instruments existent mais ils sont particulièrement mal utilisés ! Les causes en sont multiples: problèmes de cofinancement, de mise en œuvre, difficultés administratives, problèmes liés au manque d’implication des autorités locales, faible niveau de prise de conscience des problèmes. Des difficultés prégnantes en Roumanie et Bulgarie mais que l’on retrouve dans tous les pays européens, et notamment en France, pays qui n’a choisi de consacrer qu’1 million d’euros aux Roms sur la période 2007-2013 sur les 4,5 milliards qu’il obtient au titre du Fonds Social européen (FSE), soit une infime partie (0.025%)!

La Commission européenne doit élaborer les propositions finales

L’inclusion des Roms passe par la case Europe ; il revient désormais à la Commission européenne d’élaborer les propositions finales en s’appuyant sur notre vote du jour. Dans le respect de la subsidiarité, l’Union doit jouer à plein son rôle d’impulsion et fédérer les acteurs impliqués à tous les niveaux pour améliorer l’effet utile des fonds européens et faire enfin des Roms des citoyens européens à part entière!

Nathalie Griesbeck et Jean-Luc Bennahmias, Députés européens Modem