Archive

Articles taggués ‘petite enfance’

Des fermetures de classes de maternelles envisagées

31/05/2011 un commentaire
crèche 2Extrait :

« La rentrée scolaire a été évoquée lors du conseil municipal par le biais d’une question de l’opposition, relayée par Hervé Guerrera, élu du groupe « Tous Ensemble Pour Aix ». Il s’est fait le porte-parole des parents d’élèves particulièrement inquiets des premières annonces de l’Inspection académique : les maternelles de Cuques, Ferry et Sallier seraient globalisées pour s’organiser avec, pour variable d’ajustement, Cuques. M. Guerrera a rappelé la lourde tendance nationale de ne plus accueillir les enfants âgés de moins de trois ans à la maternelle. »

Crèches : Une délégation de service public qui demande des éclaircissements

11/01/2011 Aucun commentaire
crècheMax Lebreton, enseignant-chercheur à l’Université Paul Cézanne et ancien magistrat, s’est penché sur le contrat de délégation de service public des crèches d’Aix-en-Provence passé entre le conseil municipal et le directeur des Petits Chaperons Rouges. Pour lui, la forme a été respectée mais le fond laisse place à de nombreuses interrogations.

A ce sujet, nous nous étions opposés à cette délégation de service public lors des délibérations du conseil municipal et nous attendons maintenant les explications de la municipalité sur plusieurs points qui demandent un éclaircissement.

Lire l’article dans la Marseillaise du 8 janvier 2011

Conseil municipal : la petite enfance en danger et un projet d’hôtel de luxe à prix bradé

21/05/2010 Aucun commentaire
Conseil municipal : la petite enfance en danger et un projet d'hôtel de luxe à prix bradé
Lors du dernier conseil municipal, Fleur Skrivan a soulevé la question de l’accueil de la petite enfance et « du danger qui pèse sur l’accueil des tout-petits si le décret Morano est appliqué ». Elle a également « dénoncé un accueil au rabais et une progressivité des tarifs qui vont à l’encontre du service public de la petite enfance. »

De son côté, François-Xavier de Peretti s’est étonné de voir que le projet d’hôtel de luxe a été modifié et que le prix de vente a été revu à la baisse. « Il ne s’agit plus de céder les 12 500 m² pour 10 millions mais pour 8,5 millions. » « Des 194 chambres prévues initialement, on n’en compte désormais que 134 couplées à une résidence hôtelière. »

Crédit photo : B/Bosley

Lire l’article dans la Marseillaise du 20 mai 2010

Le passage des crèches en délégation de service public toujours pas digéré

19/05/2010 Aucun commentaire
Le passage des crèches en délégation de service public toujours pas digéré
« Tous Ensemble Pour Aix » s’est fait l’écho, lors du dernier conseil municipal, du malaise des personnels de la petite enfance face au projet de décret qui menace, selon eux, l’accueil des touts-petits.

Lire l’article dans la Provence du 18 mai 2010
 

Crédit photo : B/Bosley

Conseil municipal : Pour certains projets, le manque de clarté est évident

19/05/2010 Aucun commentaire
Conseil municipal : Pour certains projets, le manque de clarté est évident
« Tous Ensemble Pour Aix » a soulevé de nombreuses questions lors du Conseil municipal du 17 mai 2010, telles que la petite enfance, le stationnement, la SEMEPA, les anciens combattants.

Crédit photo: B/Bosley

Lire la Marseillaise du 18 mai 2010

L’accueil de la petite enfance en danger en France et à Aix : la responsabilité de la municipalité Joissains est engagée

17/05/2010 Aucun commentaire

Poursuivant le débat amorcé lors de notre dernière séance du Conseil municipal, nous souhaitons  vous interpeler, Mme la Députée-Maire, sur les dangers qui pèsent aujourd’hui sur la qualité de l’accueil des tout-petits.


L’accueil de la petite enfance en danger en France et à Aix : la responsabilité de la municipalité Joissains est engagée
Le projet de décret sur l’accueil de la petite enfance du gouvernement Fillon – que vous soutenez -
porte gravement atteinte à la qualité de cet accueil. En effet, il prévoit :
- l’augmentation de la capacité de sur-admission dans les crèches de 110 à 120% ;
- la diminution de l’encadrement dans les équipements d’accueil collectif avec la création de jardins
d’éveil : 1 adulte pour 12 enfants (contre 1 adulte pour 8 enfants selon les normes actuelles) ;
- la diminution des exigences de qualification des personnels (la part obligatoire de personnel dit
qualifié passerait de 50% à 40%, des maisons d’assistantes maternelles, non encadrées par des
éducateurs comme c’est le cas aujourd’hui, serait créées).

Ces mesures s’ajoutent à celles déjà adoptées en 2009, telles que l’autorisation pour les assistantes
maternelles d’accueillir 4 enfants (et non plus 3) et le refus gouvernemental d’exclure la petite
enfance du champ d’application de la directive européenne « Services », instituant ainsi une mise en
concurrence du secteur au bénéfice du privé et au détriment de l’associatif.
Ces mesures, si elles étaient définitivement adoptées, fixeraient le cadre d’un accueil « au rabais »,
clairement au détriment du développement de l’enfant et dépréciant considérablement les
conditions de travail déjà difficiles des professionnelles.

Or, l’accueil des jeunes enfants est un véritable investissement pour l’avenir. L’expérience de certains
pays scandinaves, où la petite enfance est considérée comme la première marche du système
éducatif, démontre qu’une politique ambitieuse dans ce secteur est plus que pertinente.
Ces mesures vont à l’encontre de l’instauration d’un véritable service public de la petite enfance et
d’un développement durable de la société…indissociable d’une exigence d’équité dans l’accès (avec
une progressivité des tarifs notamment) et de qualité, tant dans le service (assurer le bien-être et
l’épanouissement de l’enfant) que dans l’encadrement (recours à du personnel qualifié).
A Aix-en-Provence, la mobilisation de parents s’est organisée, un Collectif de défense de la petite
enfance du Pays d’Aix s’est constitué et des manifestations ont déjà eu lieu.

Dans notre ville, les conséquences de l’application du projet de décret gouvernemental seraient
particulièrement sensibles sur la qualité de l’accueil des tout-petits. S’il est impératif de créer des
places supplémentaires afin de répondre à une demande très importante (des centaines de
demandes restent insatisfaites chaque année), cela ne peut pas se faire n’importe comment ni à n’importe quel prix. C’est le message de très nombreux parents, que nous relayons ici.
La municipalité doit faire preuve de volonté politique en ce domaine pour apporter des solutions aux multiples difficultés (gestion des temps sociaux, organisation de la vie quotidienne, coût des modes de garde…) rencontrées par de très nombreuses familles Aixoises.

La mise sur le « marché » du secteur des crèches (et de l’école maternelle) ne peut, en aucune manière, être la solution.

Nous vous demandons, Mme Joissains, en votre qualité de Maire(responsable d’une délégation de service public de gestion de crèches de la ville) mais aussi de parlementaire membre de la majorité gouvernementale, de vous opposer à l’adoption de ce décret et de faire en sorte que les conditions et la qualité de l’accueil des petits Aixois soient améliorées et non pas dégradées. Nous vous demandons de refuser de céder aux lois du marché dans le secteur de la petite enfance qui doit être un véritable service public.

A Sextius-Mirabeau, la crèche devient berceau de la colère

19/02/2010 Aucun commentaire

Extraits :

« Les voisins ont même déposé un recours devant le tribunal administratif : ce n’est pas seulement une crèche qui devrait voir le jour dans le jardin des religieuses, mais un immeuble de quatre étages, avec 24 appartements. La crèche n’occupera que 20% de la surface de l’immeuble », annoncent MM.Goulm et Balland. Désormais réunis au sein de l’association « Mieux vivre à Sextius-Mirabeau », une trentaine d’habitants des immeubles voisins déplorent « un manque d’informations sur ce projet ».

crècheParmi leurs préoccupations, plusieurs points: « Non-respect du plan d’occupation des sols, absence de documents indispensables dans le dossier et pas d’accord préalable à la création d’une crèche dans ce quartier », précisent Jack Goulm et Paul Balland. Selon eux, et après examen du permis de construire, la crèche « prévue en contre-bas des avenues Lunel et Juvenal sera semi-enterrée, ce qui nécessitera, pour son exploitation, une lumière artificielle pour les enfants ». Sans oublier, selon eux, « une circulation intense dans un quartier largement pollué », et « pas de stationnement créé pour faciliter la vie des parents qui viendront déposer leurs enfants ». Le parking Rotonde, le plus proche, se situe à 300m. »

Lire l’article dans la Provence du 17 février 2010