Archive

Articles taggués ‘HLM’

Une nouvelle délégation de service public pour le chauffage urbain : une baisse des tarifs escomptée

01/07/2011 Aucun commentaire
hlmExtrait :

« L’attribution de la délégation de service public (à Suez) a été votée lundi soir, en conseil municipal, et la création d’une société dédiée, saluée par l’opposition. « Avec Dalkia, on ne comprenait rien dans les comptes, » assurait en apparté un élu PS.

Lire l’article dans la Provence du 29 juin 2011

Antennes-relais : la fronde continue !

24/05/2011 Aucun commentaire

antenne relais« Le mois dernier, la fronde de copropriétaires du parc de Beauregard mobilisés contre l’installation d’antennes Free sur leur toit a réveillé les esprits. »

« François Hamy a demandé à Maryse Joissains de prendre un arrêté interdisant l’installation de toute antenne-relais à moins de 300 mètres d’une habitation ou d’un établissement recevant du public. »

Lire l’article dans la Provence du 24 mai 2011 – partie 1partie 2

Logement social : quand le sous-préfet recadre la CPA

18/05/2011 Aucun commentaire

hlmJ’ai déjà donné mon opinion là-dessus sur mon blog mais le sous-préfet vient la conforter : les quotas de 20% de construction de HLM ne sont pas toujours respectés dans la CPA et de plus en plus de citoyens sont victimes de la frilosité de certaines communes.

Lire ma prise de position du 14 avril 2011

Lire l’article dans la Provence du 12 mai 2011

Un « Programme Local Habitat » qui manque sérieusement d’ambition !

17/04/2011 Aucun commentaire

hlmLors du Conseil Communautaire du 14 avril 2011, j’ai souhaité intervenir sur la délibération 7 – 2  portant sur le « Programme Local Habitat » (PLH).

Le PHL prévoit la construction de 2 200 logements pour les 3 premières années  et de 2 500 logements pour les 3 années suivantes.

Le précédent PLH n’a pas réalisé les objectifs qui avaient été fixés et qui correspondaient à peine aux besoins sur le territoire. Un retard s’est constitué.

On ne peut – bien sûr – qu’être d’accord avec les considérations émises dans cette délibération, qui sont de bon sens, et constituent un catalogue d’évidences avec l’affichage de bonnes intentions. Cependant, elles sont tempérées par des conditionnels (le futur SCOT devrait permettre … on préférerait « devra permettre … »)

Fixer un objectif à 2 200 logements va continuer à aggraver la situation. De plus, aucune précision n’est apportée sur les communes qui sont prêtes à participer à cet indispensable effort d’offre de logement. Si certaines (et les délibérations qui vont suivre le montrent) affichent des programmes, d’autres ne montrent pas de volonté dans ce domaine.

On diffère les futurs objectifs qui découleront de l’étude en cours à 2015/2018, et puis…. peut-être encore au delà.

Il n’y a pas besoin de l’assistance d’un bureau d’études pour savoir que ce sont plusieurs milliers de familles qui attendent un logement, et notamment un logement social.

A ce sujet, le programme prévoit moins d’un tiers de logements sociaux (704 sur 2 200 = 32%) sur l’ensemble de l’objectif. On est très loin de satisfaire les besoins et le retard ne va encore que s’accroitre.

C’est la « promotion privée » qui va représenter le plus gros contingent (2/3). On peut s’attendre à du résidentiel, de l’individuel en lotissement…

On sait pourtant que des promoteurs privés sont prêts à proposer des programmes mixtes (logement résidentiels ou intermédiaire et logement social) : des pistes sont-elles explorées dans ce sens ? Les y-en courage-t-on ? Y a-t-il des aides au foncier pour de tels programmes ?

On cherche en vain ce genre d’orientations dans cette délibération.

Ce texte ne manifeste pas une volonté forte de s’attaquer à l’insuffisance de logements dans le Pays d’Aix, et particulièrement de logements destinés aux familles les moins favorisées, et même aux couches moyennes de la population.

Cette insuffisance est préjudiciable au développement économique car de nombreuses entreprises pâtissent de ne pouvoir loger leur personnel et renoncent à venir s’installer ou quittent notre territoire. Il y a un lien évident entre logement et emploi (ou emploi et logement) car il faut avoir un emploi pour se payer un logement, mais aussi être logé sur le territoire pour trouver un emploi.

Il nous est demandé d’approuver un texte « à minima », et en l’occurrence, le minima est vraiment trop bas. Ce reproche a déjà été fait lors du dernier PLH, et notamment par le Conseil  de Développement.

Nous ne pouvons cautionner ce manque d’ambition et – en conséquence – nous voterons contre cette délibération.

La détérioration des logements sociaux, responsable de problèmes de santé publique

05/01/2011 Aucun commentaire

hlmAlors qu’elle devrait apporter aux Aixoises et aux Aixois du renouveau et du changement, l’année 2011 commence médiocrement pour eux, et singulièrement en matière de politique de logement social. Il n’y a qu’à lire la « Provence » du 3 janvier pour découvrir l’histoire de Dominique, confrontée depuis de nombreuses années, suite à l’inertie de la municipalité Joissains, à une détérioration intolérable de son logement et, par conséquent, de son état de santé.

Un manque d’ambition de la ville en matière de logement social
Ce triste constat n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, dénoncés depuis longtemps par les élus du groupe « Tous Ensemble Pour Aix ». En effet, nous avons, à plusieurs reprises, pointé du doigt le manque d’ambition de la ville en matière de réalisation des objectifs du Plan Local d’Habitat, et tout particulièrement en matière de logement social.

Il ne suffit pas de dire que la Ville répond (à peu près) aux critères des 20% imposés par la loi SRU (pour se donner bonne conscience à bon compte), il faut encore -et de manière urgente – prendre réellement en considération les besoins des locataires confrontés à de nombreux problèmes de salubrité, tels qu’ humidité, moisissures et autres fuites, entraînant sur le long terme différentes pathologies. Or, les élus de la majorité ont choisi de fermer les yeux.

Exit le logement social !
Aujourd’hui, après le manque drastique de logements, l’augmentation injustifiée des charges, l’absence d’entretien des espaces communs, on atteint un stade supérieur qui touche à des problèmes de santé publique. Ce n’est pas la peine non plus d’attendre la construction de nouveaux logements sociaux puisque la municipalité Joissains fait le choix du logement de standing et intermédiaire. Exit le logement social ! Alors l’entretien et la rénovation, n’en parlons pas !!

Si toutes ces problématiques faisaient l’objet d’une réelle concertation lors d’un conseil municipal, les locataires désabusés n’auraient pas besoin de passer par la presse pour se faire entendre. Notre vision est bien différente de celle de la majorité et nous continuerons à dénoncer les manquements en tous genres aux côtés des Aixoises et Aixois.

Lire l’article dans la Provence du 3 janvier 2011

Conseil communautaire : un bilan peu concluant pour les logements sociaux et des logements étudiants qui inquiètent

26/02/2010 Aucun commentaire

CM 25 février 2010_5Extrait :

« Après avoir averti qu’il était favorable au plan Campus et qu’il voterait en faveur de ce rapport (construction de logements étudiants), François-Xavier de Peretti (conseiller communautaire d’opposition) a rappelé que, parmi les nombreux projets liés à cette « bonne opération », l’un deux suscite l’opposition du voisinage. « Bien que nous ne l’encourageons pas, on ne peut pas ignorer que le projet de 80 logements étudiants dans le quartier de Cuques inquiète autant. » Une brèche dans laquelle Fleur Skrivan s’est engouffrée en rappelant que les projets afférant au plan Campus ne faisaient « que révéler, une fois encore, l’urgence pour la Ville d’Aix à se munir d’un PLU (Plan local d’urbanisme) ! « 

Lire l’article dans la Provence du 26 février 2010