Archive

Articles taggués ‘françois-xavier de peretti’

Campagne de François Bayrou dans les Bouches-du-Rhône

28/02/2012 Aucun commentaire

François-Xavier DE PERETTI, Président du Comité de Soutien à François Bayrou en Pays d’Aix et coprésident du Mouvement Démocrate des Bouches-du-Rhône, le Comité du Pays d’Aix organise le 6 mars prochain à 19h à la Maison du Peuple – Avenue Léo Lagrange- 13120 Gardanne – une grande réunion publique de soutien à François Bayrou.

Nous souhaitons faire de cet évènement une réussite et un moment fort de la campagne dans le département. Pour cela, nous avons besoin de vous !

Autour des relais locaux du Comité de Soutien à François Bayrou en Pays d’Aix, nous organisons plusieurs opérations de tractages sur les marchés du Pays d’Aix :

Mercredi 29 février - Aix en Provence
Marché Encagnane – Rendez-vous 9h30 devant le Super U – Immeuble Centr’Aix

Jeudi 30 Février – Aix en Provence     
Marché Centre Ville
Rendez-vous 9h30 au Bar le Four Courts (Cours Mirabeau)

Vendredi 2 mars - Gardanne
Marché de Gardanne – Rendez-Vous 9h30 devant l’église de Gardanne Cours Forbin

Samedi 3 mars – Aix en Provence
Marché Centre Ville
Rendez-vous 9h30 au Bar le Four Courts (Cours Mirabeau)

Dimanche 4 Mars – Gardanne
Marché de Gardanne
Rendez-Vous 9h30 devant l’église de Gardanne Cours Forbin

Demande de report de la fermeture du Collège des Prêcheurs

05/07/2011 Aucun commentaire
Suite à l’annonce de la fermeture possible du Collège des Prêcheurs, François-Xavier de Peretti et Alexandre Medvedosky, tous deux élus du groupe « Tous Ensemble Pour Aix », ont envoyé un courrier au Président du Conseil Général.

collège prêcheursExtrait :

« Si nous avons bien évidemment, conscience que l’évolution de la carte scolaire exige de constantes adaptations, nous plaidons toutefois auprès de vous pour un report de la fermeture du collège des Prêcheurs d’au moins 3 ans, pour laisser terminer leur scolarité aux élèves inscrits dans cet établissement, et ce, jusqu’à la livraison du collège de Luynes », prévue en 2014.

Lire les articles dans la Provence et la Marseillaise du 2 juillet 2011.

Trop chère la vie dans la Communauté du Pays d’Aix ?

01/07/2011 Aucun commentaire
Extraits :

« Je ne suis pas pour le principe de taxer systématiquement, reprenait Jacques Agopian, élu aixois. 1 500 entreprises vont voir leurs taxes augmenter pour 2 millions alors qu’il n’y a pas péril en la demeure et que souvent, on dépense allégrément. Je préfèrerais qu’on se sensibilise à la réduction des dépenses. »

Quand il s’est agi de revaloriser les tarifs d’entrée au sein des piscines que l’on dit souvent municipales qui sont en fait sous le joug communautaire, François-Xavier de Peretti, élu d’Aix, a sauté sur l’occasion : « Pour beaucoup de gens, les temps sont extrêmement durs, Et pour beaucoup, même une augmentation de 50 centimes, alors que tout augmente, c’est important. »

Lire l’article dans la Provence du 1er juillet 2011

Les Roms, cibles des attaques de la Majorité !

28/06/2011 Aucun commentaire
romsAprès les expulsions que nous avions connues en août 2010 et auxquelles nous nous étions farouchement opposés, revoici que cette communauté est prise pour cible par la Majorité lors du conseil municipal du 20 juin !

Le groupe « TOUS ENSEMBLE POUR AIX » tient à réaffirmer son opposition à ce traitement discriminatoire.

Tout d’abord, nous tenons à rappeler que les Roms sont des citoyens de l’Union Européenne et bénéficient donc à ce titre du droit à la libre circulation dans l’espace Schengen.

Par ailleurs, nous tenons à dénoncer l’actuel discours officiel tendant à livrer à la vindicte populaire les populations étrangères, dans ce cas les Roms, et à en faire les bouc-émissaires de la crise que traverse actuellement notre pays.

Lire l’article dans la Provence du 28 juin 2011

Nous plaçons l’écologie et le développement durable au coeur de tous les enjeux

01/04/2011 Aucun commentaire
aix_01Pour la semaine du développement durable, la CPA propose des ateliers d’apprentissage pour s’initier à la pratique dun compostage et mieux la maîtriser.

C’est l’occasion pour nous de réitérer notre engagement dans ce domaine. Depuis longtemps, nous mettons l’écologie et le développement durable au coeur de tous les enjeux. Nous les avions inscrits comme des axes essentiels de notre projet et nous continuons à les défendre lors des conseils municipaux et communautaires…

Retrouvez la vision de l’écologie et du développement durable du groupe « Tous Ensemble Pour Aix » dans le reportage diffusé sur TV7 Provence.

Lire l’article sur les ateliers de compostage dans la Marseillaise du 1er avril 2011.

Les élus Modem aixois contre l’exploitation du gaz de Schiste

21/03/2011 Aucun commentaire

panneau stop

La section MoDem du Pays d’Aix s’est réunie, autour de François-Xavier de Peretti et de Brigitte DEVESA, le 8 mars dernier, afin de préparer le Conseil Communautaire du 11 mars.

La question de l’exploitation du gaz de Schiste fut abordée avec les participants. Les élus MoDem se sont prononcés contre lors du vote du Conseil communautaire.

Pourquoi pas un « off » pour MP 2013?

10/02/2011 Aucun commentaire
FXLors du dernier Conseil Municipal, il restait encore de nombreuses questions en suspens concernant Marseille Provence 2013. Une d’entre elles était la sélection des projets. François-Xavier de Peretti a suggéré de mettre en place un « off » pour MP 2013, afin de permettre à plusieurs autres projets d’exister.

Des voeux sans concessions

25/01/2011 Aucun commentaire
voeux 2011 AM FX2PExtraits :
« Nous avons à la tête de cette ville un clan qui n’a cure de l’intérêt des citoyens. » (Alexandre Medvedowsky)

« Nous faisons face à une équipe qui fait preuve de faiblesse éthique mais aussi intellectuelle. (…) Maryse Joissains critique Estrosi et l’accuse de chantage sur l’affaire de la LGV mais que fait-elle quand elle met en jeu la collaboration d’Aix à Marseille capitale de la culture pour obtenir satisfaction concernant les modalités de la fusion des universités? Ces deux affaires ne sont pas liées. » (François-Xavier de Peretti)

Crédit photo : B/Bosley

Lire l’article dans la Provence du 25 janvier 2011

 

Des voeux de solidarité et d’engagement

24/01/2011 Aucun commentaire
voeux 2011Samedi 21 janvier 2011, les élus du groupe « Tous Ensemble Pour Aix » présentaient leurs voeux dans leurs locaux de la rue du Puits Neuf, en présence des élus et collaborateurs du groupe, ainsi que de nombreux sympathisants.

 

Alexandre Medvedowsky, le Président du groupe, en a profité pour rappeler son indignation face à la menace de la mairie actuelle de ne pas participer aux manifestations de Marseille 2013 si certaines conditions de la fusion des 3 universités restaient en l’état. Il estime que ce comportement est très dommageable pour la ville d’Aix et fait passer les acteurs de la vie politique aixoise pour des « charlots » auprès des instances locaux, départementales et régionales.

François-Xavier de Peretti a rappelé la diversité de l’opposition aixoise, qui est une force et une chance pour la ville. Chantal Davenne a rajouté la nécessité de continuer à se battre pour faire entendre la voix des nombreux Aixois qui ne se sentent pas pris en considération par la municipalité.
Tous ont bien insisté sur le fait qu’ils continueraient le combat pour que le bien-être de la ville et des Aixois prime sur toute autre considération.

L’apéritif de l’amitié a clos cette première rencontre de l’année.

La Communauté du Pays d’Aix exige réformes, clarté et courage

16/11/2010 Aucun commentaire
François-Xavier de Peretti, Brigitte Devesa et Agnès Amiach, tous trois élus membres du groupe « Tous Ensemble Pour Aix » et représentants de l’Union Pour Aix, ont donné une conférence de presse le 12 novembre dernier, sur l’aggravation de la situation à la Communauté du Pays d’Aix.

De reports de conseils communautaires en non-dits, de non-dits en reports, lentement, mais sûrement, depuis la mi-septembre, durant deux longs mois, la Communauté du Pays d’Aix s’est enlisé dans une crise politique. Nous ignorons aujourd’hui ce que réserve sur ce plan l’avenir. Toutefois, nous avons jugé qu’il était temps de sortir de la réserve et de la phase La Communauté du Pays d’Aix exige réformes, clarté et couraged’observation que nous sommes imposées depuis deux mois. Car la situation instable d’équilibre précaire, dans laquelle se trouve la Communauté du Pays d’Aix actuellement, appelle plusieurs commentaires de fond.


A quels titres nous parlons

Premièrement, nous, élus de l’Union Pour Aix, avons le devoir de nous exprimer à l’attention des Aixois en tant que composante politique du Conseil municipal d’Aix et du Conseil communautaire et membres d’une opposition, opposition qui, réunie, ne représente pas moins de 50% des électeurs de la Ville-centre. Cela nous donne des obligations, à commencer par des obligations de clarté.

Secondement, l’union Pour Aix a été la première à dénoncer les méthodes de gouvernement des Joissains, longtemps seule contre tous. La première aussi à voter, à la Communauté du Pays d’Aix, contre les dérives d’une politique et des budgets qui en sont, depuis des années, la traduction. Cela nous donne des droits et à commencer par un droit au chapitre.

Les masques sont tombés
Le Maire d’Aix prétendait, ces deux dernières années, que la vie des institutions locales (Ville et Communauté du Pays d’Aix) était bloquée, paralysée, scandaleusement ralentie par les recours électoraux de l’opposition aixoise. Cela était faux, comme tant d’autres propos de campagne. La Communauté du Pays d’Aix a parfaitement fonctionné en son absence. Et, c’est bien la présence de Madame Joissains à sa tête, avec ses marchandages et ses numéros d’équilibriste à la petite semaine, qui en entrave, ralentit, bloque et complique le bon fonctionnement aujourd’hui.
Le rideau est levé, les masques tombent. Aujourd’hui, alors que le contexte politique est purgé de tout recours, quel est le problème de la Communauté du Pays d’Aix ? C’est Madame Joissains elle-même, et son entourage. Et s’ils posent problème, c’est par irrespect des autres, volonté de faire main basse sur l’institution. Une lettre de la quasi-totalité des maires de la Communauté du Pays d’Aix, en date du 27 septembre, pose très clairement le diagnostic, et dénonce, par un doux euphémisme, un problème de « gouvernance » ; traduction : un grave problème de comportement humainement et politiquement inadmissible.

Une crise au pire moment
Cette situation nous affaiblit et nous ridiculise. Elle nous affaiblit et ridiculise au moment le moins opportun dans le paysage institutionnel du département et dans nos relations avec Marseille. Dans un environnement en pleine et rapide mutation, le Pays d’Aix va devoir défendre ses positions et sa part de vocations métropolitaines dans la perspective de Marseille-Provence 2013, de l’Université unique et de la mise en œuvre de la nouvelle loi sur les territoires et une coopération métropolitaine renforcée.

Nous devrions donc être plus que jamais soudés autour de politiques fortes en faveur de nos acteurs notamment économiques, culturels, universitaires pour peser de toutes nos forces dans la nouvelle donne métropolitaine. Au lieu de cela, c’est tout l’inverse qui est train de se produire. Nous sommes plus divisés que jamais. Nous donnons de nous un piètre spectacle d’incapacité. Voici pourquoi la farce et la comédie de couloir que nous vivons à la Communauté du Pays d’Aix est, en réalité, sur le point de devenir un préjudice politique sérieux porté à notre territoire et à son image.

Un jeu qui a assez duré
Nous en appelons, pour cela, à la responsabilité des maires instigateurs de la fronde. Le jeu du chat et de la souris, les conciliabules de couloirs, les accords en coulisses, les missives assassines que suivent des réunions où tout le monde fait comme si de rien n’était, tout cela a assez duré. Le temps et venu d’être clair. Être clair, c’est être courageux.
Ou celles et ceux qui jugent inadmissibles la politique et les comportements de la présidente de la Communauté du Pays d’Aix fixent clairement des conditions à son maintien à la tête l’institution, un ultimatum pour les remplir et se comptent, ou, ils rentrent dans le rang, comme ils l’ont fait depuis dix ans.

Mais il faut crever l’abcès. Le pourrissement de la situation a duré. C’est une question de responsabilité. Si c’est un combat, ceux qui ont ouvert le feu doivent le mener, en assumer le risque perdre ou gagner. Ou ils doivent arrêter. S’ils le mènent, bien évidemment, nous serons de ce combat au nom de tous nos électeurs.

Un problème de fond
Le combat ne saurait s’arrêter à une affaire de personnes, ni à un jeu de pouvoir. Car derrière les personnes, il y a des choix de politiques publiques. Et derrière ces choix et ces politiques, il y a des contribuables, des administrés, des électeurs, bref, des citoyens auxquels nous avons tous ensemble à rendre compte. C’est précisément là que le bât blesse. Le débat public doit être ouvert sur les grandes orientations pour le pays d’Aix et le rôle de la Communauté du Pays d’Aix qui est en peine dérive.

Une seule série de chiffre suffit à faire comprendre la nature et l’ampleur du problème :

Structure de l’investissement depuis 2006 (en M€)
67,7 de dépenses d’équipement en 2006, 53 en 2007, 31,2 en 2008 et 32,7 en 2009
13,1 de fonds de concours et subventions d’équipement en 2006, 26,5 en 2007, 40,9 en 2008 et 31,2 en 2009

La Communauté du Pays d’Aix ne répond plus à sa vocation qui est de faire ensemble ce que chaque commune ne peut pas faire seule. Autrement dit, la Communauté du Pays d’Aix doit cesser de se transformer en une énième ligne de financement et un logo en bas des projets municipaux.

La politique de la Communauté du Pays d’Aix n’est pas une affaire de marchandage entre communes. Elle ne doit pas se faire à la corbeille du bureau de la Communauté. Nous en appelons à une refonte des politiques communautaires. Monsieur Medvedowsky et moi, nous sommes rencontrés à ce sujet. Nous nous proposons de présenter à l’opposition aixoise et aux Aixois une nouvelle plateforme communautaire dans les jours qui viennent.

Un besoin de transparence
Nous estimons enfin que nous avons un devoir, éminemment démocratique, de transparence. Nous estimons notamment que les populations que nous représentons, les uns et les autres, à la Communauté du Pays d’Aix doivent être parfaitement informées de ce qui s’y passe.
Nous sommes sur une ligne claire, simple et exigeante : celle d’une opposition nette, résolue et digne, fidèle à ses engagements devant les Aixois, sans attrait pour des postes, avantages ou prébendes.

François-Xavier DE PERETTI
Conseiller municipal et communautaire

Brigitte DEVESA
Conseillère municipale et communautaire

Agnès AMIACH
Conseillère municipale