Archive

Articles taggués ‘culture’

Gardarem « Lou Deven »

08/06/2011 2 commentaires
cezanneSouvent au cours des années Joissains, nous avons dû nous mobiliser pour assurer la sauvegarde du patrimoine aixois. Souvenons-nous : La bastide Milhaud, au bas du Cours Sextius, devait être rasée. Quand on voit la réhabilitation qui en a été faite, on ne peut que se féliciter que les amoureux de notre ville n’aient pas laissé abattre ce monument aujourd’hui dédié, comme le voulait Darius Milhaud, à la musique.

 

Connaissez la bastide « LOU DEVEN »?

La bastide « LOU DEVEN » est située sur le plateau de Valcros, au sud du Jas de Bouffan, de l’autre coté de l’autoroute, à 300 mètres de la fondation Vasarely. D’une architecture très originale, elle est aujourd’hui menacée par la future urbanisation de la zone de la Constance, plus ou moins prévue, dans le PLU.

On aurait pu croire que la concertation sur le PLU, annoncée à grand coups de panneaux publicitaires coûteux, permettrait de déterminer les zones du territoire à aménager ou à préserver pour le futur, pour les trames vertes et bleus ou les terres fertiles de l’agriculture péri urbaine sans lesquelles le « bio » ou les circuits courts de l’agriculture paysanne n’ont pas de sens.

Pas du tout, on concerte, certes, mais beaucoup de choses sont déjà décidées. Et Maryse Joissains, comme son adjoint à l’urbanisme, qui refusent toujours de densifier la ville autour des boulevards périphériques ont décidé, après le calamiteux aménagement de la Duranne, de sacrifier de nouvelles terres à l’urbanisation.

« LOU DEVEN » dont le nom vient probablement du « Defens », domaine défendu et réservé à la chasse, fut pourtant un des témoins les plus caractéristiques de toute l’époque cézannienne. Elle domine une zone dont l’emplacement exceptionnel attire toujours de nombreux peintres comme des amoureux de la nature.

Sur ce site de Valcros, qu’il aimait à traverser, Cézanne fit de nombreux tableaux dont « La Montagne Sainte Victoire au Grand Pin » et le « Pigeonnier à Bellevue ». La bastide a appartenu à l’aquarelliste aixois Joseph MILON. Actuellement répertorié dans la catégorie supérieure des peintres aixois reconnus (cf. la Revue d’Art Provençal), la côte de Joseph Milon, décédé en 1947, ne cesse de grimper.

Lou Deven, signalée dès 1828 dans le cadastre napoléonien, est une bastide à 3 niveaux bordée de deux tours et surmontée d’un édicule triangulaire de type « chapeau chinois » Ses deux tours sont surmontées de balustres élégantes et typiquement provençales.

Certes, nous n’oublions pas que Maryse Joissains, interpellée par l’opposition ainsi que par de nombreuses associations aixoises à ce propos, s’est engagée, au cours de la séance du conseil municipal du 7 mars 2011, à ne pas sacrifier ce patrimoine.

Mais l’état d’abandon dans lequel se trouve aujourd’hui ce lieu, comme la destruction de trop nombreuses bastides dans cette zone (BARBEROUX, la Générale, menaces sur la bastide MARTIN le « Jardin extraordinaire de Charles TRENET »…), ne sont guère rassurants.

Il en va pourtant de l’identité de notre ville comme de sa situation économique avec les emplois que pourraient générer la valorisation artistique de lieux connus dans le monde entier.

Nous demandons que soit entamée une véritable réflexion sur une mise en valeur agricole et patrimoniale de ces sites, bastides et plateau de Valcros. Ils ne doivent pas être sacrifiés sur l’autel de l’urbanisation mais au contraire valorisés et protégés, dans un vrai plan d’urbanisme global et réellement concerté.

L’Office de tourisme vendu à un groupe privé

01/06/2011 Aucun commentaire
office de tourismeAlors que plusieurs grandes enseignes étaient sur les rangs pour racheter l’Office de Tourisme, c’est le groupe GCH qui a finalement remporté la mise et qui a signé la promesse de vente assortie d’un chèque de 3 millions d’euros.

Nous pensions qu’il y existait sûrement un usage, autre que simplement commercial, possible de ce bâtiment idéalement placé sur la Rotonde. Pendant la dernière campagne électorale, nous avions évoqué l’idée d’en faire le lieu d’accueil d’une vraie Maison de l’Etudiant. D’une façon ou d’une autre, nous aurions souhaité que ce lieu reste dans le patrimoine de la ville et réponde aux attentes du public et pas de clients !

Lire l’article dans la Marseillaise du 1er juin 2011

De nouveaux défis pour l’Ecole d’Art : déménagement imminent, changement de statut juridique

31/05/2011 Aucun commentaire
ecole d'art d'aix » Nous ne pouvons que nous réjouir du changement juridique de l’Ecole d’Art qui, auparavant sous régie municipale, est devenue depuis le 12 mai un Etablissement Public de Coopération Culturelle (EPCC).

Cependant, on peut regretter la composition du nouveau Conseil d’Administration où siègent majoritairement les différents partenaires financiers et, dont la présidence a été confiée à … la ville d’Aix.

Au titre du groupe « Tous Ensemble Pour Aix », lors du conseil municipal de décembre 2010, j’avais relevé et dénoncé l’absence dans ce Conseil d’une personnalité artistique de renommée internationale, afin d’appuyer les orientations et les destinées de l’Ecole Supérieure d’Art Félix Ciccolini. Ce siège, même à titre honorifique, aurait été un signe fort et ambitieux de donner une autre « couleur », une autre dimension artistique à l’établissement qui affiche la volonté de développer « l’enseignement supérieur, le développement culturel sur le territoire et une reconnaissance internationale ».

Souhaitons que le choix des 2 personnalités qualifiées siégeront au Conseil artistique, pédagogique et de la vie étudiante, aux cotés des représentants des personnels administratifs, techniques et pédagogiques, relèvera ce défi.

Le point positif essentiel sur ce changement juridique est le rapprochement avec l’Université qui considère la recherche en art ; ainsi, la spécialisation dédiée aux arts numériques et à la robotique aura sans nul doute plus d’échos et de reconnaissance.

Parallèlement, il apparaît également une volonté de développer la pratique amateur dont les ateliers comptent 2 fois plus de membres que l’ESA compte d’étudiants. Il faudra rester vigilant car ce n’est pas la vocation première d’un tel établissement mais plutôt celle, entre autre, des associations locales à qui l’ESA pourrait proposer une plus grande offre de formations en direction de leurs professionnels.

Il est important de ne pas dériver, de ne pas confondre le rôle de chacun car les politiques publiques doivent impulser, soutenir mais pas « faire ». Définir une politique culturelle n’est pas se substituer et faire fi des orientations choisies par les acteurs culturels.

Chantal Davenne, élue du groupe « Tous Ensemble Pour Aix »

Lire l’article dans la Provence du 17 mai 2011

Marseille Provence 2013 change de directeur général

22/03/2011 Aucun commentaire

MP2013-logo-icone2_mini_biggerExtrait :
« L’annonce de l’arrivée d’un nouveau « directeur général opérationnel » à la tête de l’association Marseille-Provence 2013 a créé la surprise. Si Bernard Latarjet, à l’origine du projet de la capitale européenne de la Culture en 2013 sur un territoire qui va de Marseille à Arles, reste impliqué, cette réorganisation pose de nombreuses questions. »

Lire les articles dans la Provence et Métro du 22 mars 2011

Pourquoi pas un « off » pour MP 2013?

10/02/2011 Aucun commentaire
FXLors du dernier Conseil Municipal, il restait encore de nombreuses questions en suspens concernant Marseille Provence 2013. Une d’entre elles était la sélection des projets. François-Xavier de Peretti a suggéré de mettre en place un « off » pour MP 2013, afin de permettre à plusieurs autres projets d’exister.

La CPA a finalement voté sa participation au projet Marseille 2013

26/01/2011 Aucun commentaire

Après un feuilleton-fleuve, les élus à la CPA ont finalement voté la participation de la Communauté d’Agglomération au projet Marseille 2013. Nous nous étions émus plusieurs fois du comportement du Maire d’Aix et qui faisait passer les élus de sa ville pour des gens peu sérieux. Nous suivrons de près les conditions de mise en application de la participation de la ville à ce grand projet culturel, qui nous semble une chance pour notre territoire.

Lire l’article dans la Provence du 26 janvier 2011marseille 2013.

L’Ecole d’Art, une institution au fonctionnement pour le moins curieux !

05/01/2011 Aucun commentaire

ecole d'art d'aixChantal Davenne, membre du groupe « Tous Ensemble Pour Aix », a tenu à donner sa position sur l’Ecole d’Art, qui lui semble fonctionner de façon très curieuse !

En effet, les étudiants en cours de formation risquent de ne pas recevoir de diplôme validé par l’Etat à la fin de l’année car, une fois de plus, la mairie a mis la charrue avant les boeufs. Tant que cette institution n’aura pas le statut d’Etablissement public de coopération culturelle (EPCC), elle ne pourra pas délivrer de diplôme, contrairement à ce qui est dit sur son site web.

Ecouter la position de Chantal Davenne dans le reportage publié sur TV7 Provence

http://www.tv7provence.com/informations/conferences-de-presse/conferences-de-presse-tous-ensemble-pour-aix-decembre-2010

La fusion des 3 universités d’Aix-Marseille, une étape indispensable qui ne peut pas faire l’objet d’un chantage

05/01/2011 Aucun commentaire

université paul cézanneLors d’une conférence de presse fin décembre 2010, Alexandre Medvedowsky, Fleur Skrivan et André Guinde, tous 3 membres du groupe « Tous Ensemble Pour Aix », ont fait part de leur stupéfaction face à la menace de la mairie actuelle de ne pas participer aux manifestations de Marseille 2013 si certaines conditions de la fusion des 3 universités restaient en l’état. Or ces dernières étaient connues et approuvées depuis longtemps par tous les acteurs impliqués (présidence de l’université unique à Marseille et Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur à Aix, notamment). Ils estiment que ce comportement est très dommageable pour la ville d’Aix.

Ecouter les positions d’Alexandre Medvedowsky, de Fleur Skrivan et d’André Guinde dans la vidéo publiée sur TV7 Provence.

L’Hôtel de Caumont passe entre les mains du privé mais reste dans la culture

24/11/2010 Aucun commentaire
Hervé GuerrerraL’Hôtel de Caumont, un des fleurons du patrimoine aixois, a été vendu à une filiale de Suez, qui va en faire un musée dédié à la peinture et au piano.

Nous nous réjouissons de cette vente qui vient clôre la bataille que nous avons livrée contre la décision de la majorité municipale de brader ce bien public, le tout dans un esprit mercantile et sans souci d’en converser la vocation culturelle première. Nous avions demandé aux Aixois de rejoindre notre mobilisation par le biais d’une pétition,… Nous sommes aujourd’hui heureux de constater que cela n’aura pas été en vain.

Crédit photo : B/Bosley

L’Hôtel de Caumont restera un bâtiment dédié à la culture

16/11/2010 Aucun commentaire

L’Hôtel de Caumont, un des fleurons du patrimoine aixois, a été vendu pour 10 M€ à une filiale de Suez, qui va en faire un musée dédié à la peinture et au piano.

groupe tepaNous ne pouvons que nous réjouir de cette vente qui vient clôre la bataille que nous avons livrée contre la décision de la majorité municipale de brader ce bien public, le tout dans un esprit mercantile et sans souci d’en converser la vocation culturelle première. Nous avions demandé aux Aixois de rejoindre notre mobilisation par le biais d’une pétition,… Nous sommes aujourd’hui heureux de constater que cela n’aura pas été en vain.

Lire l’article dans la Provence du 16 novembre 2010