Archive

Articles taggués ‘CPA’

Débat à la CPA sur la politique sportive

16/03/2012 Aucun commentaire

La discussion a été rude hier lors du Conseil Communautaire sur la politique Débat à la CPA sur la politique sportivesportive à mettre en place.

Extrait :
« Le problème, ce sont les critères d’attribution définis en fonction du nombre de licenciés dans les Fédérations Nationales : le PAUC (handball) et le Parc (rugby) peuvent ainsi prétendre à 600 000€ par an puisque leur discipline rassemble plus de 400 000 licenciés en France. Ce qui écarte par ex. les Argonautes, le club de football américain qui joue pourtant en élite. « C’est comme si on ne subventionnait pas la pelote basque à Biarritz, » ironise Jacques Agopian (du groupe « Tous Ensemble Pour Aix »), qui dénonce  »

« Il y a de grandes disparités : un rapport de 85-15 en faveur du haut niveau contre le sport à volonté éducative. Il faut un rééquilibrage progressif« , demandait François-Xavier de Peretti (du groupe « Tous Ensemble Pour Aix »).

Le sport au programme du Conseil Communautaire du 15 mars

14/03/2012 Aucun commentaire
Le sport figurera en bonne place du Conseil communataire du jeudi 15 mars à sportSaint-Cannat.

Lire l’article dans la Provence du 14 mars 2012

Le Lubéron aux portes de la CPA?

20/01/2012 Aucun commentaire

Le groupe d’opposition « Tous ensemble pour Aix », par la voix de son Président Alexandre Medvedowsky, entend réaffirmer son opposition à la loi du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales ; et demande – plus que jamais – son abrogation.

aix_01Le résultat historique pour la gauche lors des récentes élections sénatoriales, avec l’accession à la présidence de la Chambre Haute du socialiste Jean-Pierre Bel, ne laisse aucun doute sur une remise en cause de ce texte très majoritairement décrié par les élus locaux, tous bords politiques confondus.

Une réforme territoriale est néanmoins indispensable, mais elle ne peut se faire contre les territoires et les élus locaux.

La loi du 16 décembre 2010, entre autres dispositions, prévoit une rationalisation du paysage intercommunal et un renforcement de la coopération inter-territoriale. Si l’on peut être d’accord sur l’objectif, ce sont les modalités même de mise en œuvre qui nous interrogent.

C’est le cas, par exemple, des pôles métropolitains institués par la loi et visant à formaliser un cadre pour les coopérations entre établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), en vue d’actions d’intérêt métropolitain en matière de développement économique, de promotion de l’innovation, de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la culture, d’aménagement de l’espace et de développement des infrastructures et des services de transport.

Le 12 septembre dernier, les présidents des neuf intercommunalités des Bouches-du-Rhône ont adopté une déclaration commune affirmant leur volonté de créer un pôle métropolitain, dans le respect des principes de libre administration et d’auto-détermination des communes et de leurs groupements.

« Tous ensemble pour Aix » est favorable à toute démarche visant à renforcer les coopérations entre territoires, qui ont, dans certains domaines comme celui des transports par exemple, fait cruellement défaut au cours des quatre dernières décennies…causant ainsi de multiples dégâts collatéraux (en termes de mobilité, d’attractivité du territoire, d’accès à l’emploi, au logement…).

Si la démarche des présidents d’intercommunalités va dans le bon sens, elle reste néanmoins très évasive sur ce que sera précisément ce Pôle métropolitain, en termes de structure, de projets et d’actions concrètes.

Le groupe TEPA ne voudrait pas que le Pôle métropolitain ne soit, en réalité, qu’une couche supplémentaire, au déjà très copieux « millefeuilles » territorial.

Il s’interroge aussi sur la légitimité démocratique de ce nouvel outil de coopération, qui sous la forme d’un syndicat mixte aura néanmoins un périmètre d’intervention très large.
Au delà de ces principes, le groupe Tous Ensemble pour Aix s’interroge sur le périmètre de la coopération intercommunale en Pays d’Aix. Dans le cadre de la loi du 16 décembre et de son objectif de rationalisation du paysage intercommunal, les préfets ont soumis aux élus, réunis en Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI), un Schéma Départemental de la Coopération Intercommunale (SDCI) faisant un certain nombre de préconisations.

Le Préfet de Vaucluse a ainsi prescrit l’intégration de 14 communes (Ansouis, Beaumont de Pertuis, Cabrières d’Aigues, Grambois, La Bastide des Jourdans, la Bastidonne, la Motte d’Aigues, la Tour d’Aigues, Mirabeau, Peypin d’Aigues, St Martin de la Brasque, Sannes, Villelaure et Vitrolles-en-Luberon) du Pays d’Aigues à la Communauté d’agglomération du Pays d’Aix (CPA), à laquelle appartient déjà la ville-centre du secteur, Pertuis.

A partir du moment où la ville de Pertuis reste dans la CPA, et c’est ce que nous souhaitons, la question du rattachement des communes de son arrière-pays se pose avec acuité. Et les 14 communes en question font en effet partie du bassin de vie naturel de Pertuis qui lui même est partie intégrante du bassin de vie aixois. C’est une réalité dont il faut tenir compte.

Comme l’indique le Préfet dans son schéma : « La ville-centre a vocation à être partie prenante des projets de développement et de l’organisation de l’espace qui l’entoure. A l’inverse, le territoire du Sud Luberon ne peut organiser son développement en l’absence des moyens liés à la grande ville ».

Il y a donc un réel besoin de rétablir cohérence et solidarité en direction des communes du Sud Luberon. Il y a une logique à ce que la solidarité s’exerce entre les deux rives de la Durance.

Considérant ce débat important pour le développement futur de notre territoire, en cohérence avec la notion de bassin de vie et de solidarité inhérente, le groupe « Tous ensemble pour Aix », se déclare favorable à l’intégration des 14 communes du Pays d’Aigues au sein de la CPA si celles ci le souhaitent.

Lire les articles dans la Provence des 18 et 20 janvier 2012

Les élus du Pays d’Aix ont validé les nouvelles orientations économiques

05/07/2011 Aucun commentaire
Jacques AgopianLors du dernier conseil communautaire, les élus de la CPA ont voté les nouvelles orientations économiques.
« La question est d’avoir une véritable politique économique et les zones stratégiques sont au coeur du problème. Il nous faut enlever nos casquettes communautaires et ne pas hésiter, comme le propose ce dossier bien fait, à définir précisément ce qui est d’intérêt communautaire et ce qui ne l’est pas. » (Jacques Agopian, élu du groupe « Tous Ensemble Pour Aix »)

Lire l’article dans la Provence du 3 juillet 2011

Trop chère la vie dans la Communauté du Pays d’Aix ?

01/07/2011 Aucun commentaire
Extraits :

« Je ne suis pas pour le principe de taxer systématiquement, reprenait Jacques Agopian, élu aixois. 1 500 entreprises vont voir leurs taxes augmenter pour 2 millions alors qu’il n’y a pas péril en la demeure et que souvent, on dépense allégrément. Je préfèrerais qu’on se sensibilise à la réduction des dépenses. »

Quand il s’est agi de revaloriser les tarifs d’entrée au sein des piscines que l’on dit souvent municipales qui sont en fait sous le joug communautaire, François-Xavier de Peretti, élu d’Aix, a sauté sur l’occasion : « Pour beaucoup de gens, les temps sont extrêmement durs, Et pour beaucoup, même une augmentation de 50 centimes, alors que tout augmente, c’est important. »

Lire l’article dans la Provence du 1er juillet 2011

Logement social : quand le sous-préfet recadre la CPA

18/05/2011 Aucun commentaire

hlmJ’ai déjà donné mon opinion là-dessus sur mon blog mais le sous-préfet vient la conforter : les quotas de 20% de construction de HLM ne sont pas toujours respectés dans la CPA et de plus en plus de citoyens sont victimes de la frilosité de certaines communes.

Lire ma prise de position du 14 avril 2011

Lire l’article dans la Provence du 12 mai 2011

Un « Programme Local Habitat » qui manque sérieusement d’ambition !

17/04/2011 Aucun commentaire

hlmLors du Conseil Communautaire du 14 avril 2011, j’ai souhaité intervenir sur la délibération 7 – 2  portant sur le « Programme Local Habitat » (PLH).

Le PHL prévoit la construction de 2 200 logements pour les 3 premières années  et de 2 500 logements pour les 3 années suivantes.

Le précédent PLH n’a pas réalisé les objectifs qui avaient été fixés et qui correspondaient à peine aux besoins sur le territoire. Un retard s’est constitué.

On ne peut – bien sûr – qu’être d’accord avec les considérations émises dans cette délibération, qui sont de bon sens, et constituent un catalogue d’évidences avec l’affichage de bonnes intentions. Cependant, elles sont tempérées par des conditionnels (le futur SCOT devrait permettre … on préférerait « devra permettre … »)

Fixer un objectif à 2 200 logements va continuer à aggraver la situation. De plus, aucune précision n’est apportée sur les communes qui sont prêtes à participer à cet indispensable effort d’offre de logement. Si certaines (et les délibérations qui vont suivre le montrent) affichent des programmes, d’autres ne montrent pas de volonté dans ce domaine.

On diffère les futurs objectifs qui découleront de l’étude en cours à 2015/2018, et puis…. peut-être encore au delà.

Il n’y a pas besoin de l’assistance d’un bureau d’études pour savoir que ce sont plusieurs milliers de familles qui attendent un logement, et notamment un logement social.

A ce sujet, le programme prévoit moins d’un tiers de logements sociaux (704 sur 2 200 = 32%) sur l’ensemble de l’objectif. On est très loin de satisfaire les besoins et le retard ne va encore que s’accroitre.

C’est la « promotion privée » qui va représenter le plus gros contingent (2/3). On peut s’attendre à du résidentiel, de l’individuel en lotissement…

On sait pourtant que des promoteurs privés sont prêts à proposer des programmes mixtes (logement résidentiels ou intermédiaire et logement social) : des pistes sont-elles explorées dans ce sens ? Les y-en courage-t-on ? Y a-t-il des aides au foncier pour de tels programmes ?

On cherche en vain ce genre d’orientations dans cette délibération.

Ce texte ne manifeste pas une volonté forte de s’attaquer à l’insuffisance de logements dans le Pays d’Aix, et particulièrement de logements destinés aux familles les moins favorisées, et même aux couches moyennes de la population.

Cette insuffisance est préjudiciable au développement économique car de nombreuses entreprises pâtissent de ne pouvoir loger leur personnel et renoncent à venir s’installer ou quittent notre territoire. Il y a un lien évident entre logement et emploi (ou emploi et logement) car il faut avoir un emploi pour se payer un logement, mais aussi être logé sur le territoire pour trouver un emploi.

Il nous est demandé d’approuver un texte « à minima », et en l’occurrence, le minima est vraiment trop bas. Ce reproche a déjà été fait lors du dernier PLH, et notamment par le Conseil  de Développement.

Nous ne pouvons cautionner ce manque d’ambition et – en conséquence – nous voterons contre cette délibération.

Nous plaçons l’écologie et le développement durable au coeur de tous les enjeux

01/04/2011 Aucun commentaire
aix_01Pour la semaine du développement durable, la CPA propose des ateliers d’apprentissage pour s’initier à la pratique dun compostage et mieux la maîtriser.

C’est l’occasion pour nous de réitérer notre engagement dans ce domaine. Depuis longtemps, nous mettons l’écologie et le développement durable au coeur de tous les enjeux. Nous les avions inscrits comme des axes essentiels de notre projet et nous continuons à les défendre lors des conseils municipaux et communautaires…

Retrouvez la vision de l’écologie et du développement durable du groupe « Tous Ensemble Pour Aix » dans le reportage diffusé sur TV7 Provence.

Lire l’article sur les ateliers de compostage dans la Marseillaise du 1er avril 2011.

Les élus Modem aixois contre l’exploitation du gaz de Schiste

21/03/2011 Aucun commentaire

panneau stop

La section MoDem du Pays d’Aix s’est réunie, autour de François-Xavier de Peretti et de Brigitte DEVESA, le 8 mars dernier, afin de préparer le Conseil Communautaire du 11 mars.

La question de l’exploitation du gaz de Schiste fut abordée avec les participants. Les élus MoDem se sont prononcés contre lors du vote du Conseil communautaire.

La CPA a finalement voté sa participation au projet Marseille 2013

26/01/2011 Aucun commentaire

Après un feuilleton-fleuve, les élus à la CPA ont finalement voté la participation de la Communauté d’Agglomération au projet Marseille 2013. Nous nous étions émus plusieurs fois du comportement du Maire d’Aix et qui faisait passer les élus de sa ville pour des gens peu sérieux. Nous suivrons de près les conditions de mise en application de la participation de la ville à ce grand projet culturel, qui nous semble une chance pour notre territoire.

Lire l’article dans la Provence du 26 janvier 2011marseille 2013.