Archive

Articles taggués ‘circulation’

Marche silencieuse en mémoire du petit Ryan

21/01/2011 6 commentaires

RyanHier, le petit Ryan a été renversé par une voiture qui l’a tué sur le coup, sur le boulevard du Clos Gabriel au Jas de Bouffan.

Face à ce drame, les habitants du Jas de Bouffan organisent une marche silencieuse en sa mémoire le mardi 25 janvier à 8h30, sur la place du marché du Jas.

Venez nombreux soutenir la famille et montrer qu’au-delà de notre profonde tristesse, nous sommes choqués et scandalisés par cette tragédie qui aurait pu être évitée.

Plateau de Puyricard : le dossier de l’accès de la RD14 à la voie rapide est en cours de traitement et a même connu quelques améliorations

28/09/2010 Aucun commentaire

panneau stop

Dans son courrier, Monsieur Burroni nous informe que la question de l’accès de la RD14 à la voie rapide est régulièrement abordée lors des réunions de coordination que tiennent les services. Les services de l’Etat et la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) en particulier, ont d’ailleurs pris en main le dossier. La DREAL a confié au CETE Méditerranée le soin de commencer à collecter l’ensemble des informations foncières sur ce secteur et d’étudier des pistes d’amélioration des conditions de sécurité du réseau routier national.

Les travaux de repeinte de la signalisation horizontale, qui était effacée, ont été réalisés du 25 au 30 juin dernier.

Le dysfonctionnement du panneau lumineux de limitation de vitesse a été signalé à la DIRMED, dépendant des services de l’Etat, pour traitement. 

Le dossier a donc connu quelques améliorations depuis notre courrier et nous suivons avec attention son avancée.

 

Plateau de Puyricard : Un accès à la voie rapide nationale dangereux et inadapté aux flux de véhicules

18/08/2010 Aucun commentaire

Soucieux de l’amélioration des infrastructures de la ville et de la sécurité de ses concitoyens, le groupe des élus d’opposition « Tous Ensemble Pour Aix » a souhaité attirer l’attention de Jean-Noël Guérini, Président du Conseil Général, responsable de l’entretien de la voirie départementale, sur l’accès de la route départementale 14 à la voie rapide nationale n°296/712 situé sur le territoire de la commune d’Aix-en-Provence sur le canton Aix-Nord.

 

Rappel de la situation dangereuse et inadaptée aux flux de la jonctionpanneau 50 km

Dans un courrier, nous lui avons rappelé que cette jonction draine d’importants flux de véhicules provenant quotidiennement du plateau de Puyricard, dont l’urbanisation s’est nettement accrue au cours des dernières décennies. Or cette jonction présente aujourd’hui deux défauts :

- Elle est dangereuse en raison de l’état de son entretien : effacement des tracés au sol qui matérialisent l’accès, défaillance du panneau lumineux de limitation de vitesse à 50km/h à l’embranchement

- Elle est insuffisante au regard des flux de véhicules qui, désormais, l’empruntent, de sorte qu’une étude sur le réaménagement du site serait souhaitable.

Nous avons demandé au Conseil Général quelles dispositions il est susceptible de prendre pour réduire la dangerosité de cette jonction à court terme et améliorer sa fluidité ensuite.

 

Le Conseil Général attentif à notre demande

Pour l’instant, le Conseil Général a accusé réception de notre courrier et indique l’avoir transmis au service compétent afin d’étudier la situation. Ce dossier ayant une incidence directement sur la sécurité routière et sur la circulation sur le plateau de Puyricard, nous suivons avec attention son avancée.

Pour une ville qui ne soit plus vampirisée par les véhicules…

17/05/2010 Aucun commentaire

parkingNous avons décidé de poser une question orale sur le stationnement durant le conseil municipal de ce soir.

A partir de 18 heures, et particulièrement en fin de semaine, les rues du centre de notre ville sont confrontées au véritable fléau du parking anarchique et sauvage, accompagné de son lot de graves conséquences : en matière de sécurité évidemment, mais aussi en matière économique (avec
l’atteinte portée au patrimoine de notre ville et la dégradation de son image) et enfin en matière de pollutions diverses (atmosphérique, visuelle et sonore…).

Prenons l’exemple des cours Mirabeau et Sextius, où le parking sauvage et en double files prend des proportions de plus en plus importantes. Il en va de même du côté du parvis de notre Dame de la Consolation (au bas de l’avenue Philippe Solari) où le parking anarchique commence à s’installer.
Dans le même secteur, on constate que l’avenue Pasteur et ses abords sont touchés par le même mal…bien que la présence du parking Pasteur -avec sa capacité d’accueil- devrait permettre d’accueillir ces véhicules, singulièrement le dimanche, et éviter ainsi toute une série de
stationnements gênants ou dangereux. Que dire encore de la très fâcheuse et accidentogène  habitude de s’arrêter dans les ronds-points et d’empêcher fréquemment les bus ou les véhicules de  secours de circuler ?

Nous pourrions dresser la liste de l’ensemble des secteurs de notre ville qui sont confrontés à ce problème grandissant, mais notre feuillet n’y suffirait pas ! Il en est d’ailleurs de même dans nos villages…Certaines rues des Milles semblent tout particulièrement concernées par ce grave problème de stationnement.

Face à ce constat, nous nous interrogeons : Pourquoi la municipalité se préoccupe-t-elle si peu de ce grave problème de stationnement
anarchique et sauvage aux multiples conséquences ?
Pourquoi la sécurité et la tranquillité des habitants de ces quartiers n’est-elle pas une priorité dans les faits…malgré les discours souvent tenus ?
Pourquoi n’y a-t-il pas de réaction face à l’agression subie par notre patrimoine et le préjudice causé à notre ville ?
Pourquoi la piétonisation du centre-ville, pourtant annoncée avec force dès 2001 n’a-t-elle pas été mise en oeuvre ?
Nous nous souvenons pourtant des propos tenus dans La Provence à l’époque qui déclaraient : « Laissez-moi deux ans »…

Aussi, Madame le Maire, nous vous demandons d’utiliser à bon escient les moyens qui sont à votre disposition, tant par le biais de la police municipale que nationale, afin de faire respecter la loi et de prendre en charge l’intérêt des habitants. A travers l’information, la prévention et la sanction, des
solutions existent. Nous vous demandons d’agir en ce sens, dans le respect de notre ville, des Aixoises et des Aixois.

A Sextius-Mirabeau, la crèche devient berceau de la colère

19/02/2010 Aucun commentaire

Extraits :

« Les voisins ont même déposé un recours devant le tribunal administratif : ce n’est pas seulement une crèche qui devrait voir le jour dans le jardin des religieuses, mais un immeuble de quatre étages, avec 24 appartements. La crèche n’occupera que 20% de la surface de l’immeuble », annoncent MM.Goulm et Balland. Désormais réunis au sein de l’association « Mieux vivre à Sextius-Mirabeau », une trentaine d’habitants des immeubles voisins déplorent « un manque d’informations sur ce projet ».

crècheParmi leurs préoccupations, plusieurs points: « Non-respect du plan d’occupation des sols, absence de documents indispensables dans le dossier et pas d’accord préalable à la création d’une crèche dans ce quartier », précisent Jack Goulm et Paul Balland. Selon eux, et après examen du permis de construire, la crèche « prévue en contre-bas des avenues Lunel et Juvenal sera semi-enterrée, ce qui nécessitera, pour son exploitation, une lumière artificielle pour les enfants ». Sans oublier, selon eux, « une circulation intense dans un quartier largement pollué », et « pas de stationnement créé pour faciliter la vie des parents qui viendront déposer leurs enfants ». Le parking Rotonde, le plus proche, se situe à 300m. »

Lire l’article dans la Provence du 17 février 2010

Un manque de concertation manifeste dans le dossier de l’implantation des logements étudiants

19/02/2010 Aucun commentaire

« Le CROUS nourrit plusieurs projets sur son emprise foncière dans ce quartier où dorment déjà 2000 étudiants. Et en cette fin d’année 2009, une rencontre entre représentants du CIQ et nouveau directeur du Crous, Pierre Richter, a jeté les bases de quelques nuits d’insomnie: il est question de 80 logements à construire près de l’avenue Pierre-Puget, à Cuques; autant le long de la traverse d’Orange, aux Gazelles; enfin, d’une étude portant sur 250 nouvelles chambres d’étudiants à l’emplacement de l’ancien restaurant universitaire. »

Les riverains de Cuques s’inquiètent de voir ces projets avancer, sans concertation avec eux, alors que le quartier est déjà engorgé et que les nuisances sont nombreuses (circulation, stationnement, bruit…).

CROUSC’est, une nouvelle fois, la preuve par l’exemple de ce que l’on ne peut plus admettre à Aix : l’absence de concertation en amont avec les riverains et surtout, l’absence de Plan Local d’Urbanisme (PLU), qui conduit à une urbanisation erratique, au coup par coup, au gré des opportunités (diverses et variées).

Aujourd’hui à Aix : on a un Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) faussement consensuel et surtout entaché de graves manques…et toujours pas le début du commencement d’une concertation sur le PLU !!

Lire l’article dans la Provence du 16 février 2010

Des voeux de solidarité et de concertation

27/01/2010 Aucun commentaire

Le groupe « Tous Ensemble Pour Aix » a présenté ses voeux aux Aixois le 25 janvier dernier, dans ses locaux de la rue du Puits Neuf.

Alexandre Medvedowsky, chef de file du groupe, a commencé par annoncer le dépôt du recours au Conseil d’Etat contre le jugement du Tribunal Administratif de Marseille, concernant l’annulation des élections municipales.

2009 a été non seulement une année de crise aux niveaux mondial, européen et français, mais aussi pour les Aixois. Ces derniers ont dû faire face à des difficultés grandissantes pour vivre, se loger, se soigner et se nourrir. Les jeunes sont les premiers touchés par le chômage massif. C’est d’abord vers eux que doit s’exprimer notre solidarité.

Les élus de « Tous Ensemble Pour Aix » restent vigilants quant à la défense de notre modèle social, seul moyen de conserver une certaine cohésion sociale et de permettre à certains citoyens de ne pas sombrer définitivement dans la précarité et la misère.

Un sujet tient particulièrement à coeur à Alexandre Medvedowsky : l’identité nationale. Le gouvernement a porté le débat sur ce thème de façon pernicieuse et la cohésion de la nation toute entière qui est en jeu. Notre Nation est attachée à des valeurs de tolérance, d’accueil, d’égalité et d’ouverture vers les autres.

Alexandre Medvedowsky cite des situations, dans lesquelles la question de l’identité nationale se pose et sur lesquelles le gouvernement devrait réfléchir : l’injustice fiscale et l’absolution donnée à certaines personnes qui font prospérer leur argent à l’étranger ou encore le parcours du combattant vécu par les « Pieds-noirs » au moment de refaire leurs papiers d’identité et qui doivent prouver qu’ils sont bien Français.

Enfin, Alexandre Medvedowsky a souhaité que 2010 soit l’année où les Aixois puissent maîtriser une partie de leur avenir, en participant à de nouvelles élections municipales.

De son côté, François-Xavier de Peretti a commencé son intervention avec un voeu de justice pour Aix. « Normalement, c’est la démocratie qui défend la justice. A Aix, c’est la justice qui vient au secours de la démocratie. » Déposer le recours contre les élections municipales n’est pas seulement un acte politique partisan, comme pourrait le pensaient certains, c’est aussi la volonté de défendre la démocratie et la volonté des Aixois. La sincérité du scrutin a été entachée, énormément d’irrégularités ayant été relevées.

François-Xavier de Peretti a également fait le voeu que la concertation soit améliorée dans cette ville. Les associations et les groupements d’Aixois ne sont pas écoutés. Le maire refuse de mettre en application la loi de 2002 sur la création de conseils de quartiers.

En ce qui concerne le Plan Local d’Urbanisme, « Tous Ensemble Pour Aix » va rester vigilant car les volets sociaux et environnementaux n’étaient pas abordés dans le document présenté au dernier conseil municipal. Les problèmes de transports et de circulation sont très importants et ont des conséquences non négligeables sur la santé publique, Aix étant une des villes les plus polluées d’Europe.

Et enfin, les grandes vocations de la ville (universités, culture et justice) doivent être défendues et rééquilibrées dans le rapport Aix – Marseille.

Que l’avenir des Aixois soit meilleur en 2010 qu’il ne le fut en 2009 !

Crédit photo : B/bosley

Aix, une ville asphyxiée qui a besoin d’un nouveau Plan de Déplacements Urbains (PDU)

22/01/2010 Aucun commentaire

embouteillage

Fait qui n’est pas nouveau, notre ville est asphyxiée et engorgée par les voitures. Nous, élus de « Tous Ensemble Pour Aix », sommes inquiets de voir cette situation s’intensifier de mois en mois.

Il est évident que la facilitation des déplacements et la préservation de l’environnement passent tout d’abord par la mise en place d’un nouveau Plan de Déplacement Urbain (PDU), le précédent ayant été annulé par le tribunal pour absence de vision globale de la structuration urbaine liée aux transports. Ce PDU pourrait toucher, tout d’abord, le développement des transports collectifs, qui ne représentent que 8% de nos déplacements quotidiens, ou encore des modes de transport doux comme le vélo. L’amélioration des différentes liaisons entre le centre ville, les quartiers et les villages qui composent notre ville, selon différents modes (lourds ou souples) et dans les meilleures conditions (temps, sécurité) est une vraie priorité. Enfin, il faudrait prévoir l’adoption, prévue par la loi, de plans de déplacement d’entreprise (PDE) auprès des grands acteurs économiques et commerciaux locaux, contribuant ainsi à rendre leur développement plus éco-compatible et citoyen.

Tant que la municipalité et la CPA ne mettront pas en place tous les dispositifs prévus par la loi, les Aixois continueront à souffrir des embouteillages, de la pollution et des problèmes de stationnement.

Extrait :
« Sur un million de déplacements quotidiens en pays d’Aix, 66% sont réalisés en voiture, la marche à pied est en recul (25%), les transports en commun en retard (7%). Les capacités du réseau routier à absorber la croissance du trafic sont épuisées, les points de blocage de plus en plus nombreux. » Ce constat remonte à 2004. Il émane du Plan de déplacements urbains réalisé par la Communauté du pays d’Aix, qui a été annulé par le tribunal pour absence de vision globale de la structuration urbaine liée aux transports. »