Archive

Articles taggués ‘brigitte devesa’

Je suis toujours une élue MODEM

16/11/2012 Aucun commentaire

Contrairement aux informations erronées publiées ces derniers jours, il n’est donc pas question pour moi de quitter le MoDem, dont je suis fondatrice : c’est au titre de mes responsabilités au sein de ce parti, notamment comme membre du bureau départemental du Mouvement Démocrate des Bouches-du-Rhône que je suis favorable au rapprochement de la famille centriste.  
 
C’est au titre d’élue du MoDem que je me prononce en faveur d’un rapprochement avec l’UDI.
 
Il est à rappeler la position du  Président du MODEM :
 
François BAYROU souhaite « que ces formations préparent ensemble les prochaines élections locales et européennes » souhaitant  » un rapprochement rapide entre l’UDI et le MoDem » (La Provence du 15 novembre). Par ailleurs, Marc FESNEAU, Secrétaire Général du MODEM, précise (la Provence 15/11/2012) : « on est dans une phase pré-municipale et on peut envisager de nouer des partenariats avec l’UDI« .
« Nous sommes solides dans notre identité et dans nos idées. Et en même temps, nous sommes ouverts à d’autres« .

BRIGITTE DEVESA,
CONSEILLÈRE NATIONALE DU MOUVEMENT DÉMOCRATE,
MEMBRE DU BUREAU DEPARTEMENTAL DU MODEM13,
CONSEILLERE MUNICIPALE D’AIX EN PROVENCE
 
CONSEILLERE COMMUNAUTAIRE DU PAYS D’AIX

Ma lettre ouverte dans la Provence

12/10/2012 Aucun commentaire

La lettre ouverte que j’ai fait parvenir à Maryse Joissains, Maire d’Aix-en-

Brigitte 2Provence, concernant les pratiques d’abus de pouvoir lors du vide-greniers du 7 octobre dernier, est paru dans la Provence du 12 octobre 2012.

Lettre ouverte

11/10/2012 Aucun commentaire

brigitte 4ABUS DE POUVOIR – DES CONTRÔLES D’IDENTITÉ PAR DES AGENTS DE LA GESTION DE L’ESPACE PUBLIC LORS DU VIDE GRENIER SUR LE COURS SEXTIUS DU 7 OCTOBRE 2012

« Je suis très étonnée de constater que, pour une manifestation si conviviale et familiale, on puisse mettre en place des mesures si drastiques, mais surtout illégales, alors que seul un OPJ peut réclamer une pièce nationale d’identité.

Pourquoi avoir fait contrôler des Aixois qui, occasionnellement, exposent pour se débarrasser de bibelots ou autres?

Monsieur SUSINI procède t-il aux mêmes mesures sur les foires et marchés ? Et pourquoi a-t-il fait l’amalgame entre les agents assermentés du service de la gestion de l’espace public et la police municipale, qui n’est d’ailleurs pas non plus habilitée pour ce type de contrôle.

On vous pose la question, Madame le Maire :

Pourquoi la municipalité a-t-elle entaché de telles méthodes cette manifestation si attendue par les Aixois ?

La suppression du nombre de places est une décision injustifiée qui a heurté de nombreux Aixois déçus de ne pas avoir pu y participer.

Tous les motifs évoqués, sécurité, déviation de la circulation, nuisances, sont sujets à cautions. Le CIQ du Quartier des Thermes dit n’avoir jamais reçu de plainte et est très surpris de cette suppression (voir article La Provence du 21 septembre 2012).
Les bus et la circulation étaient en l’état de toute façon détournés.

Concernant la sécurité, il n’y a jamais eu le moindre problème. Tout démontre l’excès d’autoritarisme de votre municipalité qui n’hésite pas à pénaliser inutilement les Aixois.

La cerise sur le gâteau : « les contrôles d’identité »

Madame le Maire, quel intérêt visaient-ils à s’assurer que les exposants n’étaient pas des professionnels ? Si c’est le cas, il serait bon de s’en tenir à la loi : pour ce type de contrôle, il existe des services compétents (la répression des fraudes, l’inspection du travail). Tout autre contrôle de la carte nationale d’identité est du ressort d’un officier de police judiciaire.

Maintenant, le contrôle d’identité non justifié par des agents assermentés, mais non habilités à procéder à ce type de vérification, est un délit d’abus de pouvoir.

Le jour du vide-greniers, les agents du service de la gestion de l’espace public ont procédé à des contrôles d’identité n’hésitant pas à faire payer deux fois le même emplacement, peut-être payé une première fois par un proche, sachant que les inscriptions étaient prises en semaine et que les personnes travaillant pouvaient être en difficultés pour se déplacer.

Nous sommes en période de crise et participer à ce type de manifestation contribue occasionnellement à aider des familles, des étudiants…surtout à cette époque de rentrée scolaire.

Nous vous demandons de prendre à l’avenir toutes dispositions utiles pour éviter de semblables dérapages. »

Brigitte Devesa pour le groupe d’opposition
« Tous Ensemble Pour Aix »

Toutes les photos du conseil municipal

11/10/2012 Aucun commentaire

Retrouvez toutes les photos du conseil municipal du 8 octobre sur la page Facebook du groupe Tous Ensemble Pour Aix.

brigitte devesa

Aix : Entre honte et dérision !

11/05/2012 Aucun commentaire
Aix : Entre honte et dérision !
Jacques Agopian, Lucien Ambroggiani, Agnès Amiach, Chantal Davenne, Brigitte Devesa, Michèle Einaudi, André Guinde, Fleur Skrivan, Alexandre Medvedowsky, François-Xavier de Peretti, élus municipaux aixois du groupe « Tous Ensemble Pour Aix » affichons notre consternation à la suite de l’interview accordée aux journalistes de Citylocalnews, par Madame Joissains, député et maire d’Aix-en-Provence, au soir du second de l’élection
présidentielle.

Mme Joissains n’en est, certes, pas à son coup d’essai en matière de propos choquants ou inintelligents. Bien que coutumière des « sorties de route », elle vient de franchir un nouveau cap dans l’outrance et l’absurdité, en refusant d’admettre la légitimité du nouveau Président de la République. Nous reconnaissons dans ce déni de la réalité électorale une incapacité, que nous avons souvent dénoncée, à admettre les principes les plus élémentaires de la démocratie qui régissent la vie de nos institutions.

Ce déni de la loi électorale ne dépasserait pas le stade de propos de comptoir, si Mme Joissains n’occupait pas les fonctions électives qui sont les siennes. Ces vociférations qui s’en prennent même au physique du Président élu, resteraient risibles si elles ne déshonoraient pas les charges qui sont les siennes dans la République et le minimum d’éthique qu’elles exigent. Aussi, l’appelons-nous à se ressaisir et à revenir sur des déclarations certainement aidées par l’âpreté et la confusion de la défaite.

Nous lui rappelons, à elle qui conteste la légitimité du Président de la République, qu’elle serait parfaitement inspirée de ne pas s’aventurer sur ce terrain. Car, élue maire, contre nous, en 2009 avec 81 voix d’avance sur 90 000 inscrits, sa légitimité repose aujourd’hui sur 0, 01% du corps électoral aixois. Voix, qui plus est,conservées à l’arraché devant la juridiction administrative d’appel pour une question de procédure, alors que de très nombreuses signatures discordantes avaient été décomptées par le Tribunal administratif de Marseille sur les listes d’émargements de la commune.

Nous lui rappelons aussi, à elle qui assure que le Président sortant à fait l’objet d’une campagne de « salissure », que l’élection municipale aixoise de 2008 annulée à la suite d’un tract ordurier sur ses adversaires, avaient été émaillée d’attaques de son fait portant sur le physique et la vie privée de ses compétiteurs.

Autant de faits qui devraient encourager Mme Joissains à un peu plus de discrétion à défaut d’être une élue à la hauteur de ses fonctions.

Une réunion publique très enrichissante

08/03/2012 Aucun commentaire

Réunion publique François Bayrou 6 marsJe suis ravie de la réunion publique de soutien à François Bayrou qui a eu lieu à la Maison du Peuple de Gardanne le 6 mars dernier.

Plus de 150 personnes sont venues écouter les différents intervenants, dont je faisais partie. Nous avons souhaité rapporter les propositions de François Bayrou et de Marielle de Sarnez pour les élections présidentielles, chacun dans notre domaine. Je me suis donc exprimée sur l’Europe et le Commerce Extérieur.

Les échanges avec le public qui ont suivi ont été très enrichissants. Une belle soirée à réitérer dans d’autres villes pour faire partager aux Français la vision de François Bayrou.

« Contre le CDD à perpétuité, imaginons un contrat unique et universel, avec plus de souplesse » (François Bayrou)

03/02/2012 Aucun commentaire

François Bayrou le figaroFrançois Bayrou était au Salon des Entrepreneurs à Paris, jeudi 2 février, où il a répondu aux questions de « Cadres & Dirigeants ».

Cadres & Dirigeants  – Les créations d’entreprise ont chuté de 11,6 % en 2011. Comment faire pour les relancer et permettre aux entreprises de se développer ?

François Bayrou – Il y a eu beaucoup de créations d’entreprise ces dernières années grâce à l’idée de l’auto-entrepreneur. Cela ne plaît pas à tout le monde, les professionnels déjà en place considèrent que ce n’est pas assez exigeant, mais je trouve que c’est une bonne idée, c’est un bon chemin vers la création d’entreprise.

Deuxièmement, il y a probablement quelque chose à faire dans l’école, dans la société pour développer l’esprit d’entreprise, pour expliquer que ce n’est pas des privilèges, expliquer que c’est une aventure et une aventure qui peut être très heureuse. Cette activité tout à coup devient sa vie, sa réussite, sa promotion. Il faut changer l’esprit des Français autour de l’idée d’entreprise. Je m’aperçois avec bonheur que c’est très souvent dans les milieux les moins favorisés, dans les cités, que l’esprit d’entreprise entre dans la tête et dans le cœur des jeunes qui disent : “Après tout, puisque l’on ne veut pas nous faire notre place, nous nous allons nous la faire”.

C&D – Pour relancer l’emploi, vous proposez “Zéro charges” pour l’embauche d’un jeune ou d’un chômeur, est-ce vraiment efficace et en avons-nous les moyens ?

FB – Il y a cinq ans, je proposais deux emplois sans charges, sans spécifications de celui que l’on embauche. Aujourd’hui, nous ne pouvons plus le faire, nous n’en avons plus les moyens. Cependant, nous avons un problème particulier avec les jeunes à qui l’on n’offre pas le tremplin pour entrer dans l’emploi et nous avons un problème particulier pour les toutes petites entreprises, que cela effraie de passer la marche qui va vers un salaire à temps plein chargé. Cette idée de dire : “Pendant deux ans, on vous offre les charges. Vous embauchez un jeune et un chômeur, vous avez un magasin, très bien, vous allez être aidé. Vous avez un artisanat, très bien, vous allez être aidé et pouvoir former en même temps”. Moi, je trouve en tout cas que cela répond concrètement aux préoccupations des uns et des autres.

Voir la vidéo sur le site de François Bayrou

« La publication des parrainages des Maires est gage de transparence et de convictions assumées » (Marielle de Sarnez)

03/02/2012 Aucun commentaire

Marielle de Sarnez François BayrouMarielle de Sarnez était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin, vendredi 3 février.

La directrice de la campagne de François Bayrou s’est prononcée contre l’anonymat des parrainages accordés par les Maires aux candidats à la présidence de la République, demandé par le Front National : « Je suis pour le pluralisme, mais, en même temps, les parrainages anonymes, cela me dérangerait. Je suis pour la transparence. Je suis pour qu’on assume ses convictions », a-t-elle expliqué.

L’eurodéputée a par ailleurs déploré le bipartisme que tentent d’imposer certains hommes politiques et les médias. « Ils ne rêvent que d’une chose, c’est d’un match à deux : Hollande-Sarkozy, Sarkozy-Hollande. Je pense que le moment du changement est enfin venu », a-t-elle pointé avant de rappeler que la campagne commence à peine. « Les Français écoutent les discours des uns et des autres, mais ne sont pas encore à l’heure du choix ».

Marielle de Sarnez est également revenue sur le projet de TVA sociale. Citant les analyses de nombreux économistes, elle a estimé qu’il faudrait « cinq points pour faire baisser de façon significative le coût du travail », or « cinq points, c’est impensable, surtout dans la situation actuelle ». « D’autre part, il ne faut pas faire la course à la baisse du coût du travail, celle-ci ne peut pas être gagnée face à l’Inde, face à la Chine », a-t-elle pointé

Enfin, l’eurodéputée est revenue sur le bilan du président sortant : « Quand vous avez 10 % de chômage au bout de cinq ans, non, le bilan n’est pas bon. Le lien de confiance est rompu entre Nicolas Sarkozy et les Français ». « L’envie de changement est maintenant majoritaire », a-t-elle conclu.

Voir l’article sur le site de François Bayrou

Des élus TEPA aux voeux des quartiers Nord

13/01/2012 Aucun commentaire
voeux platanes 2012 3Nous étions plusieurs du groupe « Tous Ensemble Pour Aix », dont Jacques Agopian, Chantal Davenne et moi-même à participer aux voeux des quartiers Nord organisés par le Club 3 et le Comité des fêtes des Platanes.

Lire l’article dans la Provence du 13 janvier 2012

La soirée « Etre un manager responsable » en vidéo

07/01/2012 Aucun commentaire

soirée 13 décembre Etre un manager responsableDécouvrez la vidéo de la soirée de lancement « Etre un manager responsable » d’Alain Manoukian du 13 décembre dernier, à laquelle j’ai participé en tant que VIP.

Vous me reconnaitrez sur de nombreuses photos ;-) Merci à Gilles le photographe !

Le management responsable, un mode de gestion et de réflexion à suivre !